"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 novembre 2013

Saint Killian, un des Apôtres dans les Flandres (Artois, 7ème s,. 13/11)


Saint Kilian d'Aubigny
(Chillianus, Chillien, Chillen)
Né en Irlande au 7ième siècle. Saint Killian, parent de saint Fiacre (30 août), devint missionnaire en France presque par accident. A son retour d'un pélerinage à Rome, Killian s'arrêta en France pour rendre visite à saint Fiacre dans sa solitude en Brie. Là il se joignit à son proche parent dans sa contemplation et ses efforts d'évangélisation. Quand l'évêque Saint Faro de Meaux (28 octobre) l'envoya seul pour prêcher l'Évangile dans l'Artois, il y eut du succès. Son corps fut enchâssé à Aubigny, près d'Arras, dans l'église monastique qu'il avait fondée, et où il fut le sujet d'une grande vénération. Dans le manuscrit de Colgan, il est représenté en évêque, et on y apprend que Killian est le seul Irlandais à qui on ait proposé de devenir pape de Rome - ce qu'il refusa.


saint Killian baptisant un païen



Aucun commentaire: