"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 novembre 2013

Se soumettre à la volonté de Dieu (p. Tryphon, Eorhf)

L'orgueil nous empêche de vivre selon la volonté de Dieu, et l'orgueil fait que nous nous centrons sur nous-mêmes. Sans soumission à Dieu, nous pataugeons dans le marigot de notre monde déchu, et notre vrai moi reste dormant. Nul ne saurait se soumettre à Dieu sans l'humilité, et lorsque nous nous soumettons à la volonté de Dieu, nous parvenons à la vraie liberté, et nous devenons capables de triompher des puissances des ténèbres qui nous attaquent. "Soumettez-vous alors à Dieu. Résistez au diable et il vous fuira" (Jc 4,7).

Notre soumission à la volonté de Dieu commence lorsqu'enfant, nous nous soumettons à nos parents, puis adulte, aux autorités légales, qu'elles soient civiles ou ecclésiastiques. Le saint apôtre Pierre écrivait "De même, vous autres qui êtes plus jeunes, soyez soumis aux anciens. Tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne sa grâce aux humbles" (1 Pi 5,5). La soumission aux autorités légales construit l'humilité, car la volonté personnelle est par nécessité mise de côté.

La soumission commence avec la confiance. Nous sommes confiants que Dieu nous aime, et que notre soumission à Ses Commandements nous rendra à notre héritage, qui est le Royaume de Dieu. Dans notre soumission, nous permettons à la grâce de Dieu de transformer notre nature déchue, et de faire de nous à nouveau pleinement des enfants du Royaume de notre Père. En nous soumettant à la volonté de Dieu, le Seigneur Lui-même commence à nous guider, et nous sommes guéris de nos maladies, et renouvelés.

Lorsque nous nous soumettons à Dieu, notre âme est remplie du Saint Esprit, Son Royaume est actualisé dans notre coeur, et nous devenons de vivants tabernacles du Très Haut. L'âme qui s'est soumise à la volonté de Dieu ne craint rien. Et quoiqu'il puisse advenir, elle se dit "c'est la volonté de Dieu." Lorsque le corps est malade, une telle personne pense "Dieu a considéré que cette maladie convenait pour mon Salut, sinon je ne serais pas malade." Lorsqu'une telle personne est persécutée, et lorsque des souffrances lui surviennent, elle n'est pas perturbée, car elle sait que Dieu est avec elle, et que c'est permis pour son Salut. Et dès lors son âme demeure en paix.

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon



Aucun commentaire: