"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 décembre 2013

Charité: Enseignements des premiers Pères de l'Église sur la pauvreté et la richesse




Vous ne faites pas un don de ce que vous avez au pauvre. Vous lui donnez ce qui est à lui.
Saint Ambroise de Milan, 340-397.

Les biens des riches les tiennent enchaînés.. ce qui affecte leur courage, et impacte leur foi, et affaibli leur jugement, et vrille leur âme. Ils pensent qu'ils sont des propriétaires, alors qu'en réalité c'est eux qui sont possédés : esclaves qu'ils sont de leurs biens, ils ne sont pas les maîtres de leur argent, mais ses esclaves.
Saint Cyprien de Carthage, 300

Le pain qui est dans ton assiette appartient à l'affamé; le manteau qui pend dans ta garde-robe appartient à celui qui en a besoin; les souliers inutilisés dans ton armoire appartiennent à celui qui n'a pas de souliers; l'argent que tu place en banque appartient aux pauvres. Tu cause du tort à tous ceux que tu n'aides pas.
Saint Basile de Césarée, 330-370

Ne pas partager nos biens avec les pauvres, c'est les leur voler et les priver de vie. Les biens que nous possédons ne sont pas à nous mais à eux.
Saint Jean Chrysostome, 347-407

Au lieu de la dîme que la Loi ordonnait, le Seigneur dit de partager tout ce que nous avons avec les pauvres. Et Il dit aussi de ne pas seulement aimer nos proches mais aussi nos ennemis, et de donner et partager non seulement avec les bons, mais d'être aussi généreux avec ceux qui nous prennent nos biens.
Saint Irénée de Lyon, 130-200

Les riches sont en possession des biens des pauvres, même s'ils les ont acquis honnêtement ou hérités légalement.
Saint Jean Chrysostome, 347-407

Partage tout avec ton frère. Ne dis pas "c'est une propriété privée." Si tu partage avec lui ce qui est éternel, tu devrais être d'autant plus enclin à partager les biens qui ne dureront pas.
Didachè des Apôtres

Que le fort prenne soin du faible; que le faible respecte le fort. Que le riche serve le pauvre; que le pauvre rende grâce à Dieu pour ce qu'Il lui a donné quelqu'un par qui ses besoins puissent être satisfaits.
Saint Clément de Rome, 1er s.

Les Chrétiens s'aiment mutuellement. Ils ne méprisent pas la veuve, et ils sauvent l'orphelin. Celui qui possède partage largement avec celui qui n'a pas. Lorsqu'ils voient un étranger, ils l'accueillent sous leur propre toit et se réjouissent avec lui comme avec un véritable frère, car ils ne s'appellent pas frères selon la chair mais selon l'âme.
Aristides, début du 2ème s.

Comment pourrais-je te faire prendre conscience de la misère du pauvre? Comment puis-je te faire comprendre que notre richesse vient de leurs larmes?
Saint Basile de Césarée, 330-370

Lorsque tu es épuisé de prier et de ne rien recevoir, considère combien de fois tu as entendu un pauvre t'appeler, et que tu ne l'as pas écouté.
Saint Jean Chrysostome, 347-407

Qui pourrait honnêtement dire qu'il met en pratique l'enseignement de ces Pères de l'Église? Si on ne l'essaie pas, au moins l'essayer, alors on est terriblement dans l'erreur.

src


======================================================


NDT : la photo que j'ai utilisée en tête d'article, je l'ai prise le 21 novembre 2013 sous un des porches du Cinquantenaire à Bruxelles. J'avais attendu un moment où il était retourné, pour montrer dans quoi on laisse "vivre" des gens dans la Capitale de l'Europe, où on sait trouver 200 milliards d'euros pour aider les banques qui ont spéculé avec notre argent et perdu, mais pas 1000 euros pour loger et nourrir un SDF. En allant pour un petit travail au musée, j'ai croisé 2 jours d'affilée ce pauvre. Je n'ai pas les moyens de faire grand chose, aussi j'ai cherché où m'adresser pour de l'aide structurelle. Le lendemain matin en repartant pour ce travail, j'entendais à la radio que le SAMU Social venait ENFIN d'avoir un accord avec la Région bruxelloise et pouvait ENFIN ouvrir ses portes & lits d'urgence, alors que depuis plusieurs jours déjà les températures même diurnes étaient trop froides. En arrivant au Cinquantenaire et passant à côté de la colonne où se trouvait le SDF, l'ambulance arrivait et j'ai dit à ma collègue "aïe, c'est pour le pauvre".. j'ai pas terminé ma phrase que le SMUR (la "réa") suivait. Puis la police... Pendant les 2 jours où j'ai été là, à ne pas savoir partager grand chose avec, sous ses yeux il avait eu droit à un show d'une grande entreprise financière, avec des dizaines de voitures Mini rutillantes alignées sur l'esplanade prestigieuse. Personne n'a prêté attention à lui. J'ai appelé le Samu social, mais pour un autre que j'ai repéré sous un autre porche de ce même monument à la gloire du pays et de sa prospérité.
Le dimanche 24, notre prêtre a accepté qu'on célèbre une panikhide pour ce pauvre inconnu. C'est bien le moins que je pouvais encore pour lui. Merci de prier pour ce SDF inconnu, et pour tous ces pauvres qui, été comme hiver, meurrent dans l'indifférence quasi générale d'une société qui n'a de civilisée que le nom.




Aucun commentaire: