"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 décembre 2013

Dieu ne s'enferme pas dans des concepts intellectuels (P. Dumitru Staniloae)

Le divin Logos est pour nous le sein potentiel pour tous les concepts et significations. Mais Il demeure toujours plus que ça et quelque chose de tout autre que ça, qui pourrait être inclus dans des concepts. Aucun concept ne pourrait adéquatement Le décrire. C'est pourquoi les saints Pères considèrent que l'identification de dieu avec Son concept comme étant l'adoration d'une idole, parce que l'idole est l'élévation de quelque chose de créé au rang d'absolu. Cela ne doit pas nous arrêter - même quand nous n'avons pas la prétention de voir la divine Nature elle-même - de formuler en concepts au moins certaines de Ses "logoi" ou énergies. De tels concepts ou symboles nous aident à définir ce que nous savons qui peut être continuellement être surpassé. Autrement rien d'autre ne pourrait être dit à propos de Dieu, et la vie religieuse de la plupart ne pourrait jamais être possible et faire des progrès. De plus, les saints Pères affirment avec force le développement de la foi dans la connaissance, en d'autres termes dans une certaine compréhension, par le moyens des vertus. Considérant que la théologie apophatique est justifiée en référence à la Nature divine, nous considérons que ce serait une exagération que cela signifierait l'élimination des concepts en toutes circonstances. Même Vladimir Lossky, qui accentue tant l'apophatisme, reconnaît le besoin de concepts.
P. Dumitru Staniloae, "Spiritualité Orthodoxe," chapitre "La contemplation de Dieu dans la Création"



"The divine Logos is for us the potential womb of all concepts and meanings. But He always remains more and something else than can be included in concepts. No concept whatsoever can adequately describe Him. This is why the holy Fathers consider the identification of God with the concept of Him as a worshiping of an idol, because the idol is the raising up of something created to the rank of the absolute. This doesn't need to stop us — even though we don't have the pretension to see the divine nature itself — in once again putting into concepts at least some of the logoi or energies of His. Such concepts or symbols help us to define what we know can be continually surpassed. Otherwise nothing more would be said of God, and the religious life of the majority would no longer be sustained and make progress. Furthermore the holy Fathers strongly affirm the development of faith in knowledge, in other words in a certain understanding, by means of the virtues. Considering that apophatic theology is justified with reference to the divine nature, we consider it an exaggeration that here this would mean the elimination of concepts under all circumstances. Even V. Lossky, who accentuates apophaticism so much, recognizes the need for concepts."
Fr. Dumitru Staniloae

Aucun commentaire: