"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 décembre 2013

Ephratah ou Bethléem, la Maison de la Nativité (P. John)


Gloire à Jésus-Christ!

Lectures du jour : 1 Tim 5,1-10 & Mc 10,46-52

Faisant partie de l'hymnologie ecclésiale d'avant-fête de la Nativité du Christ, nous chantons cette petite mais exaltante hymne:

"Ô Maison d'Ephrathah, la cité sainte, la gloire des saints prophètes : magnifie la maison dans laquelle le Divin Enfant est né"

Ephrathah était l'ancien nom de l'actuelle Bethléem, le lieu de la Nativité du Christ. On trouve les références à ce fait dans la prophétie de Michée : "Et toi, Bethléem-Éphrata, petite parmi les clans de Juda, c’est de toi que sort pour Moi Celui Qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent au temps jadis, aux jours antiques." (Mi 5,2).

Ephrathah (Bethlehem) est aussi le lieu traditionnel de l'enterrement de Rachel après qu'elle eut donné naissance à Benjamin (Gen 35,16-21). Une relation dont on sent encore plus la profondeur après que le roi Hérode aie ordonné que tous les enfants mâles de la région, jusque l'âge de 2 ans, soient mis à mort, une tentative de détruire l'Enfant Christ : "Une voix dans Rama s’est fait entendre, pleur et longue plainte: c’est Rachel pleurant ses enfants; et ne veut pas qu’on la console, car ils ne sont plus" (Mt 2,18, citant Jérémie 31,15)
P. John



Glory to Jesus Christ!

Today's Scripture Readings:
1st Timothy 5:1-10 & St. Mark 10:46-52

As part of the Church's pre-festal hymns for the Nativity of Christ we sing this very lilting, yet very sublime hymn:

"O house of Ephrathah, the holy city, the glory of the holy prophets: beautify the house in which the Divine One is born."

Ephrathah was the ancient name of modern-day Bethlehem, the place where Christ's Nativity took place. References to this fact are found in the prophecy of Micah: "But you, O Bethlehem Ephrathah, who are little to be among the clans of Judah, from you shall come forth for me one who is to be ruler in Israel, whose origin is from of old, from ancient of days." (Micah 5:2)

Ephrathah (Bethlehem) is also the traditional site of Rachel's burial after she died giving birth to Benjamin (Gen. 35:16-21); a connection made all the more profound after King Herod ordered all the male children in that region, two years old and younger, to be slaughtered in an attempt to destroy the Christ Child: "A voice was heard in Ramah, wailing and loud lamentations, Rachel weeping for her children; she refused to be consoled, because they were no more." (Matt. 2:18 quoting Jeremiah 31:15)

Fr. John

Aucun commentaire: