"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

31 décembre 2013

L'aide aux pauvres, une exigence morale (sir Karl Popper)

Vu le nombre de pauvres qui sont morts cette année dans la misère dans nos pays d'Europe occidentale où les dirigeants ont su trouver des dizaines et des dizaines de milliards d'euros pour aider les banques en difficulté pour avoir spéculé avec l'argent public .. et perdu... ce rappel de la philosophie rejoint l'appel intemporel de la Foi : aider le pauvre, c'est le minimum moral. Que ceci soit un voeu pour l'An Neuf civil : plus jamais ça toute cette misère!
 


L'homme a créé de nouveaux mondes - du language, de la musique, de la poésie, de la science; et le plus importants de ces mondes est celui de l'exigence morale, pour l'égalité, pour la liberté, et pour l'aide aux plus faibles.
sir Karl Popper, "La société ouverte et ses ennemis", Ch. 5.



Man has created new worlds—of language, of music, of poetry, of science; and the most important of these is the world of the moral demands, for equality, for freedom, and for helping the weak.”
Karl Popper, 'The Open Society and Its Enemies', Chapter 5.





Aucun commentaire: