"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 décembre 2013

Prière du coeur latine (saint Brendan)

Domine Jesu Christe, Fili Dei Vivi, parce mihi peccatori

in : "Oratio sancti Brendani", 9ème s., codex Sant Gallen ms321 (?)
CCCM 47, 1-31. CPL 1138. Moran, Acta Sancti Brendani, Dublin, 1872.

(cette prière n'était donc pas une exclusivité orientale, et nos Pères dans la Foi la connaissaient aussi, avec une petite variante "Vivi")

2 commentaires:

Fanny Petit a dit…

Merci beaucoup de nous faire connaitre cela . Merci encore merci

Alexandre Traube a dit…

Oui, magnifique!
Etonnant, notamment en temps pascal, il m'arrive d'employer spontanément "Fils du Dieu Vivant" dans la prière!