"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 décembre 2013

Si vous ne trouvez pas Dieu là où vous êtes, vous ne le trouverez pas en pélerinant au loin! (Sainte Samthanna)


Sainte Samthann de Clonbroney (ou Meath), Vierge
(Samthana)

Morte en 739; certains indiquent sa fête au 18 décembre. La vénération de Sainte Samthann, la moniale Irlandaise qui fonda l'abbaye de Clonbroney (Cluain-Bronach) près de Granard dans le Comté de Longford, fut introduite sur le Continent et promue par saint Virgile de Salzbourg (27 novembre). Son nom est présent tant dans la Litanie que dans le Canon du Missel de Stowe, de même que dans l'ancienne Litanie de Salzbourg, Autriche.

Une Vita écrite par la suite rapporte que Samthann fut élevée par Cridan, roi de Cairbre Cabhra. Il lui arrangea un mariage, mais un miracle l'empêcha. Par la suite, elle devint moniale sous saint Cognat à Ernaide (Donegal), d'où elle partit pour Clonbroney.

Sa vie nous présente quelques un de ses sages enseignements. Quand un moine lui demanda dans quelle position il devait se tenir pour prier, elle répondit " dans toutes les positions : debout, assis ou couché." Un autre lui disait qu'il allait arrêter d'étudier pour prier plus. Elle lui dit qu'il ne serait jamais capable de fixer son esprit et de prier s'il négligeait l'étude. Quand un autre lui dit qu'il voudrait partir en pélerinage (Rome et Jérusalem), elle lui fit remarquer que le Royaume des Cieux peut être atteint sans traverser la mer, et que Dieu est proche de celui qui L'appelle.

Une tradition rapporte que Samthann tira, par la prière, une âme de l'enfer, un exploit attribué à très peu parmi les grands Saints Chrétiens. Arriver à arracher une âme de l'enfer par la prière n'était cependant pas quelque chose d'inhabituel chez les saints Irlandais; un érudit a même appelé cela une "caractéristique presqu'exclusivement Celtique".

Samthann n'acceptait pas que son couvent aie de grandes propriétés. Elle préférait que ses soeurs vivent dans la pauvreté, comme le démontre le fait que la communauté n'avait que 6 vaches pour troupeau.

Une tradition rapporte que le couvent de Clonbroney aurait été fondé par Saint Patrick pour les filles de son maître précédent, Milchu. Une autre tradition affirme qu'il fut fondé par les disciples de sainte Brigitte. Mais par la suite, on attribua à Samthann cet honneur. Ce couvent fut un des 3 plus importants d'Irlande, avec ceux de Kildare et Cloonburren. Sa dernière abbesse connue mourrut en 1160.

 

Aucun commentaire: