"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 décembre 2013

S'il n'y avait après la Vie éternelle, nos deuils seraient insoutenables (saint Jean Maximovitch)

Notre chagrin aurait été sans limite et inconsolable lors de la perte d'êtres chers, si le Seigneur ne nous avait pas donné la Vie éternelle. Notre vie n'aurait pas de sens, serait sans but si elle se terminait par la mort. Quel bénéfice y aurait-il alors à la vertu et aux bonnes oeuvres? Alors il serait plus juste de dire "buvons et mangeons, car demain nous mourrons!" Mais l'Homme a été créé pour l'immortalité, et par Sa Résurrection le Christ a ouvert les portes du Royaume Céleste, avec l'éternelle béatitude pour ceux qui auront crû en Lui et auront vécu dans la droiture. Notre vie terrestre est une préparation pour la vie future, et cette préparation s'achève avec notre mort. "Les hommes ne meurent qu’une fois, après quoi il y a un jugement" (Héb. 9,27). Alors l'homme quitte tous ses soucis terrestres; le corps se désagrège, pour se relever à la Résurrection générale. Souvent cette vision spirituelle commence en étant mourant, même avant la mort, et tout en voyant encore ceux qui les entournent et même en parlant avec eux, ils voient ce que les autres ne sauraient voir.
Saint Jean Maximovitch



Limitless and without consolation would have been our sorrow for close ones who are dying, if the Lord had not given us eternal life. Our life would be pointless if it ended with death. What benefit would there then be from virtue and good deed? Then they would be correct who say: “Let us eat and drink, for tomorrow we die!” But man was created for immortality, and by His resurrection Christ opened the gates of the Heavenly Kingdom, of eternal blessedness for those who have believed in Him and have lived righteously. Our earthly life is a preparation for the future life, and this preparation ends with our death. “It is appointed unto man once to die, but after this the judgment” (Heb 9:27). Then a man leaves all his earthly cares; the body disintegrates, in order to rise anew at the General Resurrection. Often this spiritual vision begins in the dying even before death, and while still seeing those around them and even speaking with them, they see what others do not see.
St. John Maximovitch

Aucun commentaire: