"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 mai 2013

Sabbatum Sanctum: Les 2 résurrections du Chrétien



"Le Christ lui-même est mort une fois pour les péchés, Juste pour des injustes, afin de nous mener à Dieu. Mis à mort selon la chair, Il a été vivifié selon l’Esprit.  C’est en Lui qu’Il S’en alla même prêcher aux âmes en prison, à ceux qui jadis avaient refusé de croire lorsque se prolongeait la patience de Dieu, aux jours où Noé construisait l’Arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau."
Première épître de saint Pierre, 3, 18-20


La Première et la Seconde Résurrection


"Que se passe-t-il ? Aujourd'hui, grand silence sur la terre ; grand silence et ensuite solitude parce que le Roi sommeille. La terre a tremblé et elle s'est apaisée, parce que Dieu s'est endormi dans la chair et il a éveillé ceux qui dorment depuis les origines. Dieu est mort dans la chair et le séjour des morts s'est mis à trembler."

Méliton, évêque de Sardes
homélie du Samedi Saint (P.G. 43, 439, 451, 462-463)


Chaque aspect de la vie liturgique de l'Église nous enseigne quelque chose à propos de notre propre vie spirituelle. Cela ressort particulièrement des impressionnants offices de la Semaine Sainte et de Pâques, dans lesquels, tout en glorifiant la Passion et la Résurrection du Christ, nous apprenons la signification de notre propre résurrection : la résurrection de la mort spirituelle à la vie Chrétienne en ce monde, et la résurrection à la vie éternelle avec le Christ après notre mort [physique].

Pourquoi appelons-nous l'office du matin du Samedi Saint la "première Résurrection" (i Proti Anastasis)? Pour deux raisons:


Lors de cette Divine Liturgie, nous lisons la première annonce de la Résurrection du Christ dans le saint Évangile, telle que rapportée par saint Matthieu (Mt 28), dans laquelles les Anges roulent la pierre et annoncent aux femmes Myrophores qu'Il est Ressuscité.
 

Le jour du Samedi Saint, nous nous souvenons que pendant qu'Il reposait corporellement dans la Tombe, notre Seigneur est descendus aux enfers avec Son âme humaine unie à Sa divinité, et là Il a ressucité les âmes de tous les justes depuis les débuts de l'humanité, qui attendaient la consolation des temps, espérant en la venue du Christ.

Ce relèvement des âmes dans l'Hadès précédant la Résurrection du Corps du Christ dans la Tombe est très intimement lié à la Première et Seconde Résurrection que chacun d'entre nous aura à expérimenter dans sa propre vie : nous devons recevoir la Première Résurrection – celle de l'âme – dans cette vie-ci, afin que nous puissions recevoir la Seconde Résurrection – celle du corps – à la fin du monde, dans la vie et la réjouissance éternelle, et pas dans l'éternelle condamnation !

Notre Première Résurrection a lieu au saint Baptême, lorsque la Grâce de Dieu nous transforme de créatures corruptibles et mortelles en membres de l'Immortel Corps du Christ. Tout au long de notre vie terrestre, nous devons constamment préserver et revivre cette Première Résurrection – de l'âme – en menant une vie de repentance et d'obéissance à l'Évangile du Christ. Nous devons constamment recevoir cette Résurrection à travers les saints Mystères et la vie sanctifiante de la liturgie de l'Église et toute sa pratique.
Si nous retenons la grâce de cette Première Résurrection – celle de l'âme – jusqu'à la mort de notre corps, alors la mort elle-même deviendra un passage vers la vie éternelle. Le Chrétien expérimente "une fin de vie Chrétienne, sans douleur, sans honte et paisible," et l'âme se retrouve en paradis en attendant la grande Résurrection générale des corps au Dernier Jour.
Lors de cette Seconde Résurrection, les corps de tous ceux qui ont un jour vécu [ici bas} seront relevés et réunis à leurs âmes. Pour ceux qui auront reçu et préservé cette Première Résurrection, cette Seconde Résurrection sera pour la joie parfaite de l'union au Christ pour toute l'éternité. Pour tous ceux qui n'auront pas reçu (*) la Première Résurrection ou l'auront rejetée, cette Seconde Résurrection sera pour le tourment éternel du corps et de l'âme.


Dès lors, vivons de sorte qu nous puissions nous réjouir d'entendre la douce voix du Christ nous dire "venez, vous les bénis de Mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous de toute éternité !" Saint Méliton concluait son homélie en imaginant la salutation du Christ à Adam et Eve, alors qu'Il les relevait de l'Hadès en ce premier Grand et Saint Samedi :
"Relève-toi, quittons ce lieu. L'ennemi t'a fait quitter le Paradis terrestre.  Je ne te replacerai pas dans ce Paradis, mais Je vais te placer sur un trône au Ciel.  Je t'avais interdit l'arbre qui n'était qu'un symbole de vie, mais vois, Moi qui suis la Vie elle-même, à présent Je suis avec toi. J'avais ordonné aux chérubins de te garder comme on garde les esclaves, mais à présent Je les fait t'adorer comme un Dieu.  Le trône formé par les chérubins t'attend, ses porteurs sont rapides et enthousiastes.  La chambre nuptiale est ornée, le banquet est prêt, les demeures éternelles sont préparées, la chambre au trésor de toutes les bonnes choses est grande ouverte."

Je vous adresserai donc à tous ce soir l'exclamation joyeuse : LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !

P. Steven Allen

Saint Spyridon greek-orthodox church, St Claire shores, Michigan USA



(*) Ndt : ce point de vue me semble appeler une certaine nuance. Il ne me semble pas que Dieu condamnerait celui ou celle qui n'a pas pu recevoir l'illumination baptismale durant sa vie terrestre parce que les circonstances ne l'ont pas permis. Si vous naissez au milieu de la jungle amazonienne et mourrez avant d'avoir pu participer à une Divine Liturgie orientale et entendu l'Évangile (en grec, pour faire "la totale" :-) , Dieu ne vous condamnera pas : en quoi seriez-vous responsable de cette non-connaissance? La vision très stricte ci-dessus appartient à la lecture assez radicale de l'Évangile qu'en font certains groupes vieux-calendristes, dont le p. Steven fait partie, mais le restant de son homélie est bien dans la ligne de la pensée chrétienne. Pour la partie que je trouve la dépasser, je dirais que Jérémie prophétisait une nouvelle Alliance "écrite" dans les coeurs (Jér. 31,33) et saint Paul parle (Rom 1) de cette "loi naturelle" inscrite en l'âme de chaque être humain, baptisé ou non. Et ensuite puisque nous venons de commémorer la Crucifixion, aux côtés du Christ il y avait 2 brigands, dont un des 2 s'est repenti in extremis; le "jugement de Dieu" a été immédiat : sans baptême aucun "Je te le dis, aujourd'hui tu seras avec Moi en paradis". Et l'on pourrait difficilement objecter que ce saint Dismas (comme l'appellent les Grecs) aurait été "baptisé dans son sang" car ça, c'est pour les martyrs de la Foi, et lui il n'était pas sur sa croix à cause de sa foi mais de sa vie mauvaise..
Il y a donc de la nuance à apporter au propos du p. Steven : ce sont ceux qui ont eu la possibilité, en pleine conscience éclairée, de recevoir l'illumination et l'ont refusée, ou qui l'ont reçue et puis l'ont rejetée, qui eux recevront exactement ce qu'ils ont choisi – vivre éternellement le refus de Dieu en présence de Dieu, flamme d'amour qui brûle de joie ceux qui L'aiment mais brûle de douleur ceux qui Le rejettent.


 

Réjouis-toi, ô comblée de Grâce!
 

"Réjouis-toi, comblée de Grâce, le Seigneur est avec toi !" Quelle joie pourrait donc surpasser celle-ci, ô Vierge Mère ? Quelle grâce pourrait dépasser celle que Dieu t'a accordée à toi seule ? Que pourrait-on imaginer de plus inouï ou de plus merveilleux ? Devant le miracle que nous voyons t'arriver, tous les autres s'effacent ; tout est inférieur comparé à la grâce qui t'a été accordée. "Le Seigneur est avec toi..." Qui oserait se mesurer à toi ? Tu es la Theotokos ; qui n'auraitpas immédiatement grande révérence pour toi, et ne serait heureux de t'accorder grande primauté et honneur ? Pour cette raison, lorsque je regarde vers le privilège que tu as par dessus toutes les créatures, je t'adresse les plus hautes louanges. Par toi, ce n'est pas seulement aux hommes qu'est accordée la joie, mais aussi à toutes les puissances célestes.
Extrait d'une homélie de saint Sophrone, patriarche de Jérusalem




03 mai 2013

La lâcheté et la bêtise humaine, causes directes de la Crucifixion du Christ Jésus (Vendredi Saint / P. John)


Lectures du jour :
Ex 33,11-23; Job 42,12-16; Is 52,13-54,1; 1Co 1,18-2,2
Évangile composé : Mt 27,1-38; Lc 23,39-43; Mt 27,39-54; Jn 19,31-37; Mt 27,55-61

En réfléchissant aux récits évangéliques de la Passion de notre Seigneur, il ressort d'évidence que les principaux protagonistes ont tous d'une manière ou d'une autre contribué au sort de Jésus : Judas, poussé par l'avarice, trahit le Christ pour 30 pièces d'argent. Les chefs des prêtres du Temple, à cause de leur orgueil, accusent Jésus d'enfreindre la Loi Juive et demandent Son exécution. Pendant l'arrestation, les disciples abandonnent leur Maître au moment même où Il était en besoin. Pierre, qui avait juré qu'il mourrait pour le Christ, renie 3 fois son Maître, comme cela lui avait pourtant été prédit. Hérode, le "roi" juif, tourne le Vrai Roi en cruelle dérision pour satisfaire les curieux. Pilate, craignant déclencher une émeute, permet à notre Seigneur d'être condamné quant bien même lui ne le voulait pas. Les foules, qui quelques jours auparavant criaient "Hosannah!", crient à présent pour obtenir la crucifixion de Jésus. Les soldats romains, toujours avides de démontrer leur puissance, injurient, battent et brutalisent sans pitié notre Sauveur avant de L'emmener au Golgotha. Et pendant ce temps, le diable se tient à l'arrière-plan à orchestrer tous ces événements. Il n'y a bien que la Mère de notre Seigneur et quelques femmes fidèles (*) à sortir du lot et à être vraiment irréprochables.
P. John

(*) rejointes par l'Apôtre et Évangéliste saint Jean, qui vient un peu sauver l'honneur des Apôtres et des hommes en général... NDT



Today's Scripture Readings:
Exodus 33:11-23
Job 42:12-16
Isaiah 52:13-54:1
1st Corinthians 1:18-2:2

Gospel Composite:
St. Matthew 27:1-38
St. Luke 23:39-43
St. Matthew 27:39-54
St. John 19:31-37
St. Matthew 27:55-61

Reflecting upon the Gospel accounts our our Lord's Passion, it is clear that each of the main characters contributed in some way to Jesus' fate: Judas, driven by avarice, betrays Christ for thirty pieces of silver. The chief priests, because of their pride, accuse Jesus of breaking Jewish Law and call for His execution. The disciples, during the arrest, abandon their Master in His time of need. Peter, who swore that he would "go to his death" for Christ, denies His Master three times as foretold. Herod, the Jewish "king," mockingly toys with the True King for curiosity's sake. Pilate, afraid of causing a riot, allows our Lord to be condemned even though he doesn't want to. The crowds, who days before shouted "Hosannah!" now cry out for Jesus' crucifixion. The Roman soldiers, ever eager to assert their might, mercilessly scourge, beat, and brutalize our Savior before leading Him to Golgotha. And all the while the Devil is somehow lurking in the background orchestrating these entire proceedings. It is only our Lord's Mother and a few faithful women who stand out amongst all these others as being truly blameless.

Fr. John

Archangel Michael Orthodox Church (Ohio, USA)




"Epitaphion", paroisse des saints Anargyres,
Péronnes-lez-Binche 3 mai 2013

Fais bon accueil au vendredi (parabole celtique)


Fais bon accueil au vendredi, j'aime ce jour,
Le jour où notre Seigneur fut crucifié.
Jour propice à la réflexion paisible,
Jour de prière fervente,
Jour où se souvenir de ses péchés,
Jour où implorer le pardon,
Jour où s'abstenir de bonne cuisine,
Jour où éviter les vins fins,
Jour où se tourner vers la bonté,
Jour où se préparer à des actes de charité,
Jour où rendre grâce à Dieu pour tous Ses bienfaits.



"Celtic Parables"


La plus immense des 7 Paroles du Christ sur la Croix (p. John, Vendredi Saint)


Après avoir été cloué sur la Croix, les évangiles rapportent que Jésus a prononcé "7 Paroles" avant Sa mort. Bien que chacune de ces Paroles soient un important témoignage de l'incomensurable amour du Christ, il y a peut-être une qui dépasse tout pour définir Son caractère, c'est lorsqu'Il prononça cette inoubliable phrase, qui va droit au coeur "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font" (Lc 23,34)
p. John, saint Michael Archangel Orthodox Church 




After being nailed to the Cross, the gospels record that Jesus spoke seven times before His death. Although each of these "words" form important testimony to Christ's immeasurable love, perhaps none is greater or far more defining of His character than when He uttered this unforgettable, heart-felt phrase, "Father, forgive them; for they know not what they do" (St. Luke 23:34).
Fr. John



02 mai 2013

Le vrai service à autrui, marque du vrai pouvoir (Jeudi Saint / P. John)


Lectures du jour:
Matines : Lc 22,1-39
Vêpres : Ex 19,10-19 & Job 38,1-23; 42,1-5 & Is 50,4-11
Liturgie: 1Co 11,23-32
Mt 26,2-27,2; Jn 13,3-17; Lc 22,43-45

En ce jour, nous nous retrouvons dans la Chambre Haute avec le Christ et Ses disciples, alors qu'ils partagent le dernier repas ensemble avant la Passion. C'est lors de cette Dernière Cène que notre Seigneur a instauré l'Eucharistie et demandé à Ses disciples "vous ferez ceci en mémoire de Moi." Et durant ce même repas, nous sommes aussi témoins de l'extrême humilité de notre Maître, qui plein d'amour, Se ceint d'un linge et lave les pieds de Ses disciples; nous enseignant par là même la véritable signification et valeur d'un chef via la servitude.

Que Celui Qui part vers Sa mémorable, volontaire et salvatrice Passion, le Christ notre vrai Dieu, ai pitié de nous!
P. John





Today's Scripture Readings:
Matins: St. Luke 22:1-39
Vespers: Exodus 19:10-19
Job 38:1-23, 42:1-5
Isaiah 50:4-11
Liturgy: 1st Corinthians 11:23-32
St. Matthew 26:2-27:2St.
John 13:3-17
St. Luke 22:43-45

Today we find ourselves in the Upper Room with Christ and His disciples as they share a final meal together before the Passion. It is at this Last Supper that our Lord institutes the Eucharist and asks His disciples to, "Do this in remembrance of Me." During this same meal we also witness our Master's extreme humility as He lovingly dons a towel and stoops to wash the feet of His disciples; thus teaching us the true meaning and value of leadership via servitude.

May He Who is going to His ever-memorable, voluntary, and saving Passion, Christ our true God, have mercy upon us!

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church



Bénis mes ennemis ô Seigneur! (Saint Nicolas Velimirovic - Jeudi Saint)


Bénis mes ennemis, Seigneur;
ainsi que moi-même je les bénis et ne les maudis pas.
Mes ennemis m’ont poussé vers toi plus que mes amis.
Car mes amis m’ont attaché à la terre, alors que les ennemis m’ont libéré de la terre
et ils ont détruit toutes mes ambitions mondaines.
Mes ennemis ont fait de moi un étranger en ce monde
et un habitant superflu de la terre.
Ainsi qu’une proie trouve un abri plus profond que l’animal non traqué,
ainsi moi-même j’ai trouvé l’abri le plus sûr, étant réfugié sous ton Tabernacle,
là où ni amis ni ennemis ne peuvent tuer mon âme.

Bénis mes ennemis, Seigneur,
ainsi que moi-même je bénis mes ennemis et je ne les maudis pas.
Eux, plus que moi-même, ont confessé mes péchés au monde;
ils m’ont puni, lorsque j’hésitais à me punir moi-même;
ils m’ont tourmenté, lorsque je cherchais à fuir les souffrances;
ils m’ont critiqué, lorsque je me flattais;
ils m’ont craché à la figure, lorsque j’étais arrogant.

Bénis mes ennemis, Seigneur,
ainsi que moi-même je bénis mes ennemis et je ne les maudis pas.
Quand je me croyais sage, ils m’ont appelé stupide;
quand je me croyais puissant, ils se sont moqués de moi;
quand je prétendais diriger les gens, ils m’ont relégué à l’arrière-plan;
quand je m’empressais de m’enrichir, ils m’en ont empêché de main forte;
quand je souhaitais dormir paisiblement, ils m’ont réveillé de mon sommeil;
quand je voulais me construire une maison pour une vie longue et tranquille,
ils l’ont démolie et m’en ont chassé.
Mes ennemis m’ont véritablement détaché de la terre
et ils ont tendu mes mains vers la frange de ton vêtement.

Bénis mes ennemis, Seigneur,
ainsi que moi-même je bénis mes ennemis et je ne les maudis pas.
Bénis-les et multiplie-les;
multiplie-les et rends-les encore plus acharnés contre moi,
afin que ma fuite vers toi soit sans regard en arrière,
afin que toute ma confiance dans les hommes soit dispersée
comme fil d’araignée dans le vent;
afin que la paix totale commence à régner sans partage en mon âme ;
afin qu’en mon cœur meurent mes fautes jumelles, l’arrogance et la colère;
afin que je puisse amasser tout mon trésor dans le ciel;
afin que je puisse être libéré de mon aveuglement,
qui m’a tant enlacé dans un effrayant tissu d’illusions.
Mes ennemis m’ont appris à connaître ce que peu savent:
nous n’avons d’autres ennemis que nous-mêmes.
Il haït ses ennemis, celui seul qui n’a pas reconnu
qu’ils ne sont pas des ennemis, mais des amis impitoyables.
Il m’est difficile à dire qui m’a fait le plus de bien ou de mal :
mes amis ou mes ennemis.

Ainsi, Seigneur, bénis et mes amis et mes ennemis.
L’esclave maudit les ennemis, car il ne comprend pas.
Mais le fils les bénit, car il comprend.
Car le fils sait que ses ennemis ne peuvent atteindre à sa vie;
ainsi il marche libre au milieux d’eux
et il prie Dieu pour eux.


"Prières sur le lac", Prière 75 – Saint Nicolas Velimirovic, évêque de Zicha, ancien prisonnier du camp de concentration de Dachau



Traduit de :
http://www.sv-luka.org/praylake/index.htm

01 mai 2013

Un baiser de réconciliation ou de trahison, Marie-Madeleine ou Judas (Mercredi Saint / P. John)

Lectures du Grand et Saint Mercredi :
Évangile des Matines : Jn 12,17-50
Sexte : Ez 2,3-3,3
Vêpres : Ex 2,11-22 & Job 2,1-10
Présanctifiés : Mt 26,6-16

L'Évangile du jour nous montre un profond contraste entre la trahison de Judas, qui trahit le Christ pour de l'argent, et la femme pécheresse, qui oignit notre Seigneur avec un très coûteux parfum. Elle avait apporté de la myrrhe pour oindre le Christ, alors que Judas n'avait apporté que soif d'argent et avarice. La femme versa avec joie le dispendieux parfum sur Jésus, pendant que Judas vendait secrètement son Maître Qui est au delà de tout prix. La femme essuya de ses cheveux les pieds du Seigneur, pendant que Judas tendait la main pour recevoir 30 pièces d'argent. En oignant le Christ, la femme pécheresse Le reconnaissait comme Seigneur et était libérée de ses péchés, alors que Judas rompait sa relation avec le Maître et était enchaîné par Satan. Et tristement, cette femme embrassait tendrement les pieds du Christ en demandant le pardon, pendant que Judas trahissait le Seigneur par un baiser amical sur la joue.
P. John





Great & Holy Wednesday Scripture Readings:

Matins Gospel: St. John 12:17-50
6th Hour: Ezekiel 2:3-3:3
Vespers: Exodus 2:11-22 and Job 2:1-10
Presanctified Liturgy: St. Matthew 26:6-16

Today's gospel provides a stark contrast between the treachery of Judas who betrayed Christ for money and the sinful woman who anointed our Lord with a very costly ointment. She brought myrrh to anoint Christ, while Judas brings only greed and avarice. The woman gladly pours out the very costly ointment upon Jesus, while Judas secretly sells his Master Who is above all price. The woman let out her hair to wipe the Lord's feet, while Judas stretches out his hands to receive thirty pieces of silver. By anointing Christ, the sinful woman acknowledges Him as Lord and was set free of her sins, while Judas severs his relationship with the Master and is enslaved by Satan. And sadly, this woman tenderly kisses the feet of Christ asking for forgiveness, while Judas betrays the Lord with an intimate kiss upon the cheek.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

prière d'un(e) malade


Jésus-Christ, mon Seigneur et Sauveur, Toi Qui te fis homme et mourrus sur la Croix pour notre Salut. Tu guéris les hommes de maladies et affliction par Ton amour et compassion. Visite-moi, Seigneur, et accorde-moi la force pour porter cette maladie qui m'afflige, avec patience, soumission à Ta volonté, et confiance en Ta bienveillance. Je prie que Tu daigne bénir les remèdes utilisés pour ma guérison et ceux qui me les administrent. Accorde que ma maladie puisse m'être d'un bénéfice spirituel, et que je puisse vivre le restant de mes jours d'une manière plus fidèle à Ta volonté. Car Tu es la source de Vie et de guérison, et je Te rends louange et gloire, maintenant et pour les siècles sans fin. Amen


30 avril 2013

Le Seigneur arrive, le Maître vient, mais sommes-nous prêts? (Mardi Saint / P. John)


Lectures du jour :
Évangile des Matines : Mt 22,15-23,39
Vêpres : Ex 2,5-10 & Job 1,13-22
Présanctifiés : Mt 24,36-26,2

La parabole des 10 Vierges Sages et Vierges Folles qui attendaient l'arrivée de l'Époux à la salle de fête - cinq étaient insensées et n'avaient pas d'huile de réserve pour leurs lampes, alors que les autres avaient été prévoyantes et en avaient en réserve. Lorsque l'huile des vierges insensées fut épuisée, elles durent partir pour aller en racheter, mais ainsi manquèrent la triomphale entrée de l'Époux et ne purent se joindre à la fête de noce. Cette parabole nous rappelle le besoin pour nous d'être prêts, vigilants et prudents, afin que nous non plus ne soyons pas surpris impréparés lorsque le Maître arrivera.
P. John

Voici que l'Époux arrive en plein coeur de la nuit; bienheureux le serviteur qu'Il trouvera éveillé; et malheureux celui qu'Il trouvera assoupi. Veille donc, ô mon âme, à ne pas tomber dans le sommeil, pour qu'à la mort tu ne sois pas livrée et que loin du Royaume tu ne sois exilée, mais redouble de vigilance, pour chanter : Saint, saint, saint es-Tu, ô notre Dieu. Par les prières de la Mère de Dieu, aie pitié de nous.



Great & Holy Tuesday

Today's Scripture Readings:
Matins gospel: St. Matthew 22:15-23:39
 Vespers: Exodus 2:5-10 & Job 1:13-22
Presanctified Liturgy: St. Matthew 24:36-26:2

The parable of the Wise and Foolish Virgins describes ten maidens who were awaiting the arrival of the Bridegroom to the marriage feast. Five were foolish and had no extra oil for their lamps while the other five planned ahead and brought some. When the foolish virgins' oil ran out, they quickly left to purchase more, but ended up missing the Bridegroom's triumphal entry and were locked-out of the wedding feast. This parable, therefore reminds us of our need to be ready, vigilant, and watchful lest we, too, be caught unprepared when the Master arrives.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church


prière en sortant de l'église


Maintenant Seigneur, Tu peux laisser Ton serviteur en paix s'en aller selon Ta parole: car mes yeux ont vu Ton salut, celui que Tu as préparé à la face des peuples, lumière des nations et gloire de Ton peuple Israël. Amen.

à (re)lire :
Prière du Coeur et Eucharistie, par le p. Boris

29 avril 2013

Un miracle destructeur et un signe clair pour nous : le figuier (Mt 21 / P. John)

Lectures du jour :
Évangile des Matines : Mt 21,18-43
Vêpres : Ex 1,1-20 & Job 1,1-12
Présanctifiés : Mt 24,3-35

Le désèchement du figuier dans l'évangile des Matines du jour donne le ton pour la Semaine Sainte de la Passion de notre Seigneur. Tous les autres miracles du Christ étaient de nature à restaurer (c-à-d restaurer la vue, l'ouïe, la santé, etc), mais celui-ci est le seul qui soit destructeur. Dès lors, c'est bien profondément exposé, avec une effrayante signification et un rappel pour nous, que notre propre jugement sera rapide et immédiat si nous manquons de produire et de porter le fruit spirituel que Dieu attend de nous.
P. John


Blestemarea smochinului - malédiction du figuier

Today's Scripture Readings:
 Matins Gospel: St. Matthew 21:18-43
 Vespers: Exodus 1:1-20 & Job 1:1-12
 Presanctified Liturgy: St. Matthew 24:3-35

 The withering of the fig tree from today's Matins gospel sets the tone for Holy Week of our Lord's Passion. All of Christ's other miracles were restorative in nature (i.e. restoring sight, hearing, health, etc.), but this is the only one which is actually destructive. Therefore, it is deep-set with ominous meaning and a reminder us just how swift and immediate our own judgment will be if we fail to produce and bear the spiritual fruit God requires of us.

Fr. John

Archangel Michael Orthodox Church



prière à l'Ange gardien


Ô Ange du Christ, saint gardien et protecteur de mon âme, pardonne-moi tout ce que j'ai commis pour t'offenser chaque jour, et protège-moi de toute influence et tentation du démon. Que je n'offense jamais Dieu par mon péché. Prie pour moi le Seigneur, afin qu'Il me trouve digne de la grâce de la toute Sainte Trinité, et de la très sainte Mère de Dieu et de tous les saints. Amen.

28 avril 2013

Semaine Sainte & Pâques dans l'Église : incroyable! (Hyperdox Herman)


Le Chrétien Orthodoxe moyen qui va participer à tous les offices dans sa paroisse menant et aboutissant à la Fête de la Résurrection du Christ va passer plus de 30 heures à l'église en une semaine. Il ne le fera pas pour montrer à quel point il est solide. Il le fera parce que c'est

ABSOLUMENT TERRIBLE


et nous ne parlons pas au figuré. C'est ce qui se passe lorsque Dieu revient d'entre les morts.


source : Hyperdox Herman

la branche du Christianisme



La seule branche qui existe dans le Christianisme, c'est celle que nous agitons un peu partout dans l'Église pour le Dimanche des Rameaux / Palmes!





Apolytikion ton 1
Affirmant la commune Résurrection avant Ta Passion,
d'entre les morts Tu relevas Lazare, Ô Christ notre Dieu.
C'est pourquoi nous aussi, comme ces jeunes
portant les symboles de la victoire,
à Toi, le Vainqueur de la mort, nous crions tous :
Hosanna au plus haut des Cieux!
Béni est Celui Qui vient
au Nom du Seigneur!



A l'Entrée
Béni est Celui Qui vient au Nom du Seigneur.
Le Seigneur est Dieu, et Il nous est apparu.
Sauve-nous, Ô Fils de Dieu, Qui est assis sur un ânon,
nous qui Te chantons : Alleluia!



prière au saint patron


Saint (N), sainte Mère de Dieu et tous les saints, vous qui avez été agréables à Dieu durant vos vies, priez le Christ mon Seigneur afin que je puisse vivre ce jour dans la paix, l'amour et l'humilité. Prie Dieu pour moi, o saint (N), toi si agréable à Dieu : car je me tourne vers toi qui est ma prompte aide et intercesseur pour mon âme. Amen.