"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

11 mai 2013

Ne pas négliger ce qui se passe dans le coeur pour analyser sa conscience devant Dieu (saint Dorotheos de Gaza)

L'homme doit satisfaire sa conscience envers Dieu en ne méprisant pas les préceptes de Dieu, même ceux qui concernent des choses qui ne sont pas vues par les hommes ou des choses pour lesquelles on n'a pas à rendre de compte aux hommes. Par exemple, a-t'il négligé ses prières? Si une pensée mauvaise a surgit dans son coeur, a-t'il été vigilant et gardé contrôle de lui-même, ou l'a-t'il entretenue? Il voit son prochain dire ou faire quelque chose; le suspecte-t'il de quelque chose de mal et le condamne-t'il? Bref, toutes ces choses invisibles, qui ont lieu en nous, ces choses que nul ne voit si ce n'est Dieu et notre conscience, nous devons en tenir compte. C'est de cela que je veux parler à propos de notre conscience envers Dieu.
Saint Dorotheos de Gaza


"A man needs to satisfy his conscience towards God by not despising God's precepts, even those concerning things which are not seen by men or those things for which one is not accountable to men. For example, did he neglect his prayers? If an evil thought came into his heart, was he vigilant and did he keep control of himself or did he entertain it? He sees his neighbor saying or doing something; does he suspect it is evil and condemn him? To put it simply, all the hidden things that happen inside us, things which no one sees except God and our conscience, we need to take account of. This is what I mean by our conscience towards God."
St. Dorotheos of Gaza (Discourses and Sayings; Cistercian Publications pg. 106):

09 mai 2013

Festoyons, oui, mais avec conscience et sobrement, pour le Royaume (p. Seraphim Rose)

Христóсъ воскрéсе! Воистину воскресе!

Comme nos fêtes terrestres sont rapides à nous faire perdre conscience des choses célestes! Combien d'entre nous, ayant expérimenté les bénéfices spirituels du jeûne carémique, commence les oublier à présent et utilisent cette période Pascale comme un temps de relâche pour les oeuvres spirituelles! Mais si nous perdons maintenant tout ce que nous avions gagné auparavant, nous serons alors pire qu'auparavant. Car celui qui ne progresse pas dans la vie spirituelle ne fait pas du surplace - il régresse..

Festoyons, certes, mais sobrement, et en pleine conscience de ce pourquoi nous fêtons : parce que notre Seigneur nous a ouvert les portes du Royaume dans lequel la fête sera éternelle. Ne vivons pas ce temps en renouvellement notre attachement aux choses de ce monde, mais tout en utilisant les bonnes choses de la terre, restons-en détachés, et regardons au delà vers le Royaume où nous sommes appelés.

bienheureux père Seraphim (Rose) de Platina (Mai 1963)


"Festoyons, certes, mais sobrement, et en pleine conscience de ce pourquoi nous fêtons : parce que notre Seigneur nous a ouvert les portes du Royaume dans lequel la fête sera éternelle."


Christus is verrezen! Hij is waarlijk verrezen!

How quickly does earthly feasting dull our awareness of heavenly things! How many of us, having experienced the spiritual benefits of the Fast, begin to forget them now and use this Easter season as a time of relaxation from spiritual labor! But if we lose now what we gained then, we are worse off than before; for he who does not progress in the spiritual life does not merely stand still - he goes backwards.

Let us feast, but soberly, and in full awareness of why we feast: because our Lord has opened to us the gates of the Kingdom wherein feasting shall be eternal. Let us spend this time not in renewing our attachment to the things of the world, but, even while using the good things of the earth, remaining detached from them and looking beyond them to the Kingdom to which we are called.

Blessed Father Seraphim of Platina
(May 1963)

prière à l'icône de la Mère de Dieu, la Theotokos

La tendresse jaillit de toi, Ô très sainte Mère de Dieu, rends-nous digne de compassion. Regarde ce peuple pécheur, révèle toujours ta puissance, car nous espérons en toi et nous t'écrions "Réjouis-toi!" comme le fit l'Archange Gabriel, messager des puissances incorporelles. Amen.


Христос васкрсе! Ваистину васкрсе!

08 mai 2013

Saint-Sépulcre : Le tombeau de David était aussi vénéré à Jérusalem (Mercredi Radieux / P. John)

Christus ist auferstanden! Er ist wahrhaftig auferstanden!

Lectures du jour : Ac 2,22-36 & Jn 1,35-51

"... et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous." (Actes 2,29)

De même que la tombe de David était vénérée par les Hébreux, ainsi en est-il de la Tombe de Jésus par tous les Chrétiens. Il y a même une église Orthodoxe construite sur l'emplacement même de la Crucifixion et de l'enterrement de notre Seigneur. Cette église Orthodoxe est appelée "église du Saint Sépulcre", elle a été à l'origine construite en 330 par sainte Hélène, la mère de l'empereur Constantin-le-grand.

La structure originelle a été détruite par les Perses en 614. Reconstruite peu après, le calife égyptien Al-Hakim a détruit cette 2ème église en 1009, la réduisant en morceaux jusqu'au rocher. Les Croisés ont ensuite reconstruit l'église, et presque tout ce qui s'y trouve aujourd'hui date de l'époque.

A l'intérieur de l'église, il y a un promontoire rocheux qui est l'emplacement traditionnel où la Crucifixion a eu lieu, et aussi l'emplacement de la "tombe", où Joseph d'Arimathie et Nicodème ont déposé le Corps du Christ car le coucher du soleil annonçant le Sabbath était proche.

Bien que cette église dépende de l'Église Orthodoxe, tous les pèlerins sont admis à l'intérieur pour vénérer et prier dans le plus sacré de tous les lieux Chrétiens.

XB!
P. John



Cristo ressuscitou! Em verdade ressuscitou!

Today's Scripture Readings:
Acts 2:22-36 & St. John 1:35-51

"...and His tomb is with us to this day." (Acts 2:29)

Just as David's tomb was revered by the Hebrews, so is Jesus' Tomb by all Christians; in fact, there is an Orthodox Church built over the very site of both the place of our Lord's crucifixion and His burial. This Orthodox Temple is called the "Church of the Holy Sepulcher" and was originally built by St. Helen, mother of the Emperor Constantine, in 330 A.D.

The original Byzantine style structure was destroyed by the Persians in 614 A.D. Reconstructed shortly thereafter, the Egyptian caliph al-Hakim destroyed this second church in 1009 and had the tomb hacked down to bedrock. The Crusaders then rebuilt the church and much of what is standing today is from that time period.

Inside the church is a rocky outcropping which is the traditional location where the Crucifixion took place, and also the spot of the"tomb," where Joseph of Arimathea and Nicodemus placed the Body of Christ as the Sabbath sunset was fast approaching.

Although this chapel is controlled by the Eastern Orthodox Church, all pilgrims are allowed inside to venerate and worship upon this most sacred of all Christian landmarks.

XB!
Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church


Holy Fire in Jerusalem 2013!










Source des photos & film en ligne, pris le 4 mai 2013 à Jérusalem :
http://www.huffingtonpost.com/2013/05/05/holy-fire-welcomed-in-ort_n_3218687.html#slide=2411789
On regardera avec humour les commentaires du journaliste, qui ne peut que constater les faits, mais cependant ne parle qu'au mode conditionnel, laissant comprendre ses doutes. Le Christ nous l'a bien dit "on pourrait ressusciter un mort devant eux qu'ils douteraient encore"..

Prière à l'icône du Christ

Nous vénérons Ton icône pure, Ô gracieux Seigneur, et y demandons pardon pour nos transgressions, Ô Christ notre Dieu. Parce que de Ta bonne volonté, Tu es monté sur la Croix dans la chair, afin de pouvoir délivrer des liens de l'ennemi ceux que Tu avais créés, nous Te crions : tu as remplis toute la Création de joie, Ô notre Sauveur, car Tu es venu pour sauver le monde. Amen.


Krisztus feltàmadott! Valóban feltàmadott!

07 mai 2013

Reconnu à la fraction du pain (p. John / Mardi Radieux)

Hristos a înviat! Adevărat a înviat!

Lectures du jour : Ac 2,14-21 & Lc 24,12-35

"Ils Le reconnurent à la fraction du pain." (Lc 24,35)

L'Évangile du jour nous raconte comment le Christ fut révélé à 2 de Ses disciples par la "fraction du pain." Cette déclaration peut et doit être prise tant littéralement que figurativement. Littéralement parce que Jésus avait probablement une manière particulière de rompre ou déchirer le pain pour le distribuer à Ses disciples. Et figurativement parce que cette expression peut aussi faire référence au repas lui-même - et notre Seigneur devait probablement suivre une routine spécifique, commençant peut-être par les diverses prières qu'Il utilisait. Dans les 2 cas, la présence de Jésus a été révélée à travers une action totalement unique, mais familière pour Ses disciples qui avaient dû indubitablement y avoir assisté d'innombrables fois au cours du ministère terrestre de leur Maître.

XB!
P. John



Tá Criosd ar éirigh! Go deimhin, tá e ar éirigh!

Today's Scripture Readings:
Acts 2:14-21 & St. Luke 24:12-35

"He was made known to them in the breaking of the bread." (St. Luke 24:35)

Today's gospel tells how Christ was revealed to two of His disciples through the "breaking of bread." This statement can and should be taken both, literally and figuratively. Literally, because Jesus probably did have a particular method of breaking or tearing bread for distribution to His disciples, and figuratively because this term can also refer to a meal itself - and our Lord must have followed a specific routine, beginning perhaps with the various prayers He used. In either instance, Jesus' presence was revealed through a very unique, but familiar action that His disciples undoubtedly witnessed countless times during their Master's earthly ministry.

XB!

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

Quand vous n'en pouvez plus dans les épreuves (saint Dorotheos de Gaza)

La grâce de Dieu vient prestement vers l'âme lorsque l'endurance n'est plus possible.
Saint Dorotheos de Gaza

06 mai 2013

Offrir notre bonne volonté à Dieu (saint Grégoire le Grand)


Il n'est rien de plus précieux que nous puissions offrir à Dieu que notre bonne volonté. Cette bonne volonté, c'est se sentir concerné par les adversités subies par autrui comme si elles étaient nôtres, rendre grâce pour la prospérité de notre prochain comme si elle était nôtre. De considérer que la perte que subit une autre personne est aussi la nôtre, et ce qu'elle bénéficie aussi. D'aimer un ami en Dieu, et de supporter un ennemi par amour, ne pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas devoir subir, et de ne pas refuser à autrui ce que légitimement nous voudrions pour nous. De choisir d'aider notre prochain qui est dans le besoin, et pas seulement dans la mesure de nos moyens mais bien au delà. Quelle offrande pourrait être plus riche, plus concrète que ceci? Ce que nous offrons à Dieu sur l'autel de nos coeurs, c'est le sacrifice de nous-mêmes.
Saint Grégoire le grand

05 mai 2013

En quoi le Christ est-Il sauveur du monde? (métr. Jean Zizioulas)

Le Christ est le "Sauveur du monde" non pas parce qu'Il S'est sacrifié Lui-même sur la Croix, par là effaçant les péchés du monde, mais parce "qu'Il est ressuscité d'entre les morts, par Sa mort ayant vaincu la mort.
Jean Zizioulas, métropolite de Pergame




"Christ is “the Saviour of the world” not because he sacrificed himself on the Cross, thereby wiping away the sins of the world, but because “he is risen from the dead having trampled death by death.”

John Zizioulas, metropolitan of Pergamos.


Cristo ha resucitado! En verdad, esta resucitado!

Fêter Pâques dans la dignité (saint Athanase le grand, pape d'Alexandrie)

Pour ceux qui célèbrent la fête dans la pureté, Pâques est une nourriture céleste. Mais pour ceux qui la vivent de manière profane et dans la débauche, c'est un danger et un reproche. Car il est écrit "Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du Corps et du Sang du Seigneur" (1 Co 11,27). Dès lors, ne nous contentons pas de fêtes rituelles, mais soyons prêts à nous approcher du divin Agneau, et à toucher la céleste nourriture. Purifions nos mains, purifions notre corps. Préservons notre esprit entier de la culpabilité. Ne nous abandonnons pas aux excès et aux passions, mais occupons-nous entièrement avec notre Seigneur et les divines doctrines. Afin qu'étant tous purs, nous puissions partager la Parole (cf 2 Pi 1,4).
Saint Athanase le Grand, pape d'Alexandrie

 


"To those who keep the feast in purity, the Passover is heavenly food; but to those who observe it profanely and contemptuously, it is a danger and reproach. For it is written, 'Whoever shall eat and drink unworthily, is guilty of the death of our Lord' (I Cor. 11:27). Wherefore, let us not merely proceed to perform the festal rites, but let us be prepared to draw near to the divine Lamb, and to touch heavenly food. Let us cleanse our hands, let us purify the body. Let us keep our whole mind from guile; not giving up ourselves to excess, and to lusts, but occupying ourselves entirely with our Lord, and with divine doctrines; so that, being altogether pure, we may be able to partake of the Word (cf. II Pet. 1:4)."
St. Athanasius (The Nicene and Post-Nicene Fathers: Second Series Vol. IV; Eerdmans pg. 519):


CHRISTUS SURREXIT VERE, ALLELUIA!

Joyeuses Pâques! Kali Anastasis!


Christ est Ressuscité, glorifions-Le!