"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

03 janvier 2014

L'univers est un miracle! (Albert Einstein, 1952)


"Vous trouvez curieux que je considère la compréhensibilité du monde comme un miracle ou comme un éternel mystère. He bien, à priori, on devrait s'attendre à un monde chaotique, qui ne peut en aucune façon être saisi par la pensée. On pourrait et même on devrait s'attendre à ce que le monde soit soumis à la loi dans la mesure seulement où nous intervenons avec notre intelligence ordonnatrice. Ce serait une espèce d'ordre comme l'ordre alphabétique des mots d'une langue. L'epèce d'ordre, par contre, créé par exemple par la théorie de la gravitation de Newton est d'un tout autre caractère. Car si les axiomes de la théorie sont posés par l'homme, le succès d'une telle entreprise suppose un ordre d'un haut degré du monde objectif qu'on n'était, a priori, nullement autorisé à attendre. C'est cela le miracle, qui se fortifie de plus en plus avec le développement de nos connaissances. C'est ici que se trouve le point faible des positivistes et des athées professionnels, qui se sentent heureux parce qu'ils ont la conscience, non seulement d'avoir avec plein succès privé le monde des dieux, mais aussi de l'avoir dépouillé des miracles. Le curieux, c'est que nous devons nous contenter de reconnaître le miracle, sans qu'il y ait une voie légitime pour aller au-delà. Je me vois forcé d'ajouter cela expressément, afin que vous ne croyiez pas qu'affaibli par l'âge, je suis devenu une proie des curés."

lettre du 30 mars 1952
Albert Einstein - Lettres à Maurice Solovine, Paris, Gauthier-Villars, 1956


à (re)lire : Albert Einstein et son épouse Chrétienne Orthodoxe serbe :
http://stmaterne.blogspot.com/2007/04/albert-einstein-et-son-pouse-orthodoxe.html

"Le savant est pénétré par le sens de la Causalité universelle"
Albert Einstein, "The religious spirit of science" Ideas and opinions page 40


Ndt : Partout où certains ont demandé à des athées déclarés de définir le dieu dans lequel ils affirmaient ne pouvoir croire, il se fait que moi non plus je ne croyais pas à la définition qu'ils en donnaient, en rien! Quelques siècles d'une certaine dictature intellectuelle et religieuse sur nos contrées ont amené les gens à se battre contre des chimères et comme l'évoque Einstein, à une privation d'un miracle, de quelque chose d'infiniment beau et grand.

 

Aucun commentaire: