"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 janvier 2014

Saint Antoine le grand, père du Désert (17/1)

Tropaire, ton 4
Imitant Élie en son zèle par ton genre de vie,
et du Baptiste aussi suivant les droits chemins,
vénérable père Antoine, tu as peuplé le désert
et as affermi l'univers par tes prières.
Aussi, prie le Christ notre Dieu
pour que nos âmes soient sauvées
.

Kondakion, ton 2

Ayant écarté les tumultes de cete vie,
tu as passé ta vie dans la tranquilité
et de toutes les façons
tu as imité le Baptiste, ô très saint.
Aussi, avec lui nous te glorifions,
Antoine, père des Pères en vérité
.

Ikos

Obéissant à l'appel du Christ,
tu marchas à la suite de Ses Commandements,
te dépouillant de la vie et rejetant tout souci
des richesses, des biens, des serviteurs,
et l'affection de ta soeur, Antoine théophore;
et tout seul dans le désert tu reçus la grâce de la connaissance
en conversant purement avec Dieu.
Envoie sur moi cette grâce que je puisse te glorifier,
Antoine, père des Pères en vérité
.

Synaxaire
Le 17 janvier, mémoire de notre vénérable père Antoine le Grand (+ 356)
 
Le Ciel possède-t'il plus illustre qu'Antoine
lorsqu'il accueille en lui le plus grand des ascètes.
Le dix-sept, on enlève d'ici-bas Antoine
.

Ce même jour, mémoire des :
saint Théodose le grand, empereur, mort en paix (+ 395)
saint Achile, ascète à Scété, mort en paix (5ème s.)
saint Antoine le Nouveau, ascète et thaumaturge à Bérée en Macédoine (12ème s.)
saint Georges de Ioannina, néo-martyr, palefrenier, mort pendu par la main des Musulmans à Ioannina (+ 1838)
saint Antoine, fondateur du monastère de Dymsk (Novgorod 1273)
saint Antoine le Romain, à Novgorod
saint Antoine de Krasnyi-Kholm, mort en paix (+ 1481)
saint Antoine, fondateur du monastère de la Mère de Dieu sur les rives du Lac Noir (Tchernoïezirsk) dans la région de Novgorod (16ème s.)
saint Antoine de Vologda, successeur de Joseph de Volokolamsk.
saint Macaire Kaloyeras, moine et directeur d'école à Patmos, mort en paix (+ 1737)
saint Genou, évêque de Cahors, et son père saint Genit (vers 250)
saint Marcel, évêque de Die (+ 510)
saint Sulpice le Pieux, évêque de Bourges (+ 647)
saint Richmir, fondateur du monastère de Saint-Rigomer-des-bois (+ 715)
sainte Mildgyth, vierge à Canterbury, arrière-petite-fille de saint Ethelbert, premier roi chrétien du Kent, moniale (vers 676)
saints Diodore, prêtre, et Marien, diacre, martyrs à Rome (vers 257).
sainte Yolaine, vierge et martyre au diocèse de Soissons (4ème siècle)
saints Iounilla et Tourvon, martyrs en Cappadoce
saint Sabin ou Savin, évêque de Plaisance, thaumaturge qui apaisa les eaux du Pô (fin 4ème siècle)
saint Diogène, évêque de Grenoble (vers 390)
saint Nennius, abbé en Irlande (6ème siècle)
saints Antoine, Merule et Jean, moines au monastère de Saint-André à Rome (6ème siècle)
saint Joseph, évêque de Freising (764)
saint Paul, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1938)
Par les prières de Tes saints, Christ notre Dieu, aie pitié de nous. Amen.



Agrypnie jeudi 16 janvier 2014 à la paroisse des saints Anargyres, pour saint Antoine le Grand et saint Georges de Ioannina

Aucun commentaire: