"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

31 janvier 2014

Sainte Melangell, ermitesse puis abbesse (+ vers 590)

Morte vers 590 (voire 7ième ou 8ième siècle).
Melangell (Monacella) était ermitesse dans le Montgomeryshire. Elle devint par la suite abbesse d'une petite communauté dans un coin éloigné du Pennant Melangell (à présent Powys). Son église et son tombeau ont été récemment restaurés. Elle fait partie de ces nombreux saints dont le culte a fleuri localement bien longtemps avant qu'une Vita ne fut rédigée; la seule source que l'on possède encore est une version du 15ième siècle basée sur une source antérieure.
Dans une version galloise de son récit, elle apparaît dans les généalogies comme une descendante de Macsen Wledig (l'empereur romain usurpateur Magnus Maximus).
Dans la "Historia Monacellae," qui a été rédigée par Matthew de Westminster, Melangell est présentée (classiquement) comme "fille d'un roi Scot" (Écossais ou Irlandais, terme vague), Iowchel, qui voulait la marier avec un noble, mais elle s'enfuit et se cacha dans les montagnes de Pennant en Powys. Là elle vécut 15 ans durant "sans voir de visage humain, servant Dieu, en vierge sans demeure".

Un jour le prince de Powys, Brochwel Ysgythrog, vint chasser dans son voisinage, et il poursuivit un lièvre jusque dans la clairière de la forêt où Melangell était en prière. Le lièvre courut se réfugier dans ses vêtements, fit face à son poursuivant à travers un pan de sa tunique. Brochwel eu beau crier sur ses chiens, ils reculèrent, hurlants. Le chasseur tenta de relancer sa meute avec son cor de chasse, mais il se colla à ses lèvres et le rendit muet. Brochwel approcha de la fille pour une explication. Quand il eut apprit de Melangell son histoire, il lui fit don de la terre sur laquelle ils se trouvaient comme "refuge perpétuel et lieu de sanctuaire pour les lièvres" dont elle s'était faite l'amie, en reconnaissance de la protection de Dieu pour le "petit lièvre sauvage" dans l'ombre de Sa servante Melangell.

La sainte aurait encore vécut 33 ans après cette rencontre, rassemblant une communauté autour d'elle, qu'elle dirigea comme abbesse. Mais cela devint aussi un lieu de rencontre pour les lièvres, qui ne montrèrent jamais de signe de crainte envers leur protectrice, au point qu'on finit par les appeler "les agneaux de Melangell".
L'église de Pennant Melangell en Montgomeryshire se trouverait sur le lieu où tout cela s'est déroulé. Elle contient encore des vieilles gravures médiévales sur le vieux jubé, rapportant l'histoire du lièvre, et la chapelle du tombeau à l'extrémité Est, tombeau à présent restauré. A un quart de mile de là sur le versant opposé de la vallée, on trouve un creux dans la roche qui est appelé Gwely Melangell, le "lit en dur de Melangell."

Avec sainte Winifred, elle est une des 2 seules saintes femmes du Pays de Galles à avoir une biographie en latin.

Melangell est la patronne des lièvres et lapins!



Les agneaux de Melangell
http://www.red4.co.uk/Folklore/fairytales/melagellslambs.htm
Brochwel, prince de Powys, un certain jour de l'année 604 de notre Seigneur, était occupé à chasser en un lieu appelé Pennant. Ses chiens prirent en chasse un lièvre, et ils poursuivirent à travers un épais fourré. Les ayant suivit à travers le fourré, il vit une belle vierge, agenouillée, occupée à prier Dieu avec ferveur. Le lièvre était couché dans les plis de son vêtement, faisant fièrement face aux chiens. Le prince cria "attrapez-le! Attrapez-le!", mais au plus il poussait ses chiens, au plus ils reculaient, et pour finir ils s'enfuirent, jappant de peur. Le prince, surpris de l'étrange comportement de ses chiens, se tourna vers la jeune fille et lui demanda qui elle était. "Je suis la fille d'un roi d'Irlande", répondit-elle, "et parce que mon père voulait me marrier à un de ses chefs, je me suis enfuie de ma terre natale, et, Dieu me guidant, je suis arrivé en ce lieu désert, où cela fait 15 ans que je sers Dieu sans avoir vu visage humain."
Le prince lui demanda son nom, et elle répondit qu'elle s'appelait Melangell (Monacella étant la forme latine de son nom). Là dessus, le prince déclara par ces paroles : "O très digne Melangell, je sens bien que tu es la servante du vrai Dieu. Parce qu'il Lui a plu, de par tes vertus, d'accorder protection à ce petit lièvre sauvage face à l'attaque et la poursuite de chiens voraces, je donne et te présente volontairement ces terres qui sont miennes, pour le service de Dieu, afin d'être un asile et un refuge perpétuel. Si quelqu'homme ou femme vient s'y enfuir pour y chercher ta protection, pourvu qu'ils ne souillent pas ton sanctuaire, qu'aucun prince ni chef ne commette l'imprudence envers Dieu de tenter de les en retirer."
Melangell passa le restant de ses jours en ce lieu solitaire, dormant sur un rocher nu. Nombreux furent les miracles qu'elle accomplit pour ceux qui cherchaient, d'un coeur pur, refuge en son sanctuaire. Les petits lièvres sauvages furent même sous sa protection spéciale, et c'est pour cela qu'on les appelle "les agneaux de Melangell". De nos jours encore, si un lièvre est poursuivit par des chiens, et que quelqu'un crie "Dieu et Melangell soient avec toi", il en réchappera.


Tropaire de sainte Melangell ton 8
Préférant les rigueurs du monachisme à la vie mariée mondaine, O pieuse Melangell, *
Tu te vécus 15 ans sur un rocher, digne émule des Stylites Syriens. *
C'est pourquoi, O sainte, prie Dieu afin qu'Il nous donne la force de Le servir comme Il le désire, *
Pour que nous puissions être trouvés dignes de Sa grande Miséricorde.


Kondakion de sainte Melangell ton 4
Louange, gloire et honneurs te sont dûs, O juste Melangell, *
Car en consacrant ta virginité au Christ, tu nous a donné un modèle de vie Chrétienne. *
C'est pourquoi nous qui fêtons ta mémoire *
Prions pour recevoir la grâce d'amender nos vies selon ton exemple, *
Et glorifier Dieu en chaque parole et acte.




A (re)lire sur le sujet :
Les saints des Déserts de Grande-Bretagne (p. Stephen Maxfield)
http://stmaterne.blogspot.com/2008/12/les-saints-des-dserts-de-grande.html


Site internet officiel de l'église (anglicane) et du tombeau de Sainte Melangell, qui contient le plus ancien tombeau de l'époque Romane en Europe du nord et est un lieu de pèlerinage fréquenté. Le site contient des informations pour les visiteurs et pèlerins. :
http://www.st-melangell.co.uk/







Aucun commentaire: