"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 janvier 2014

Vénération des chaînes de saint Pierre, fête méconnue (p. John)

Gloire à Jésus-Christ!

Lectures du jour : Héb 10,35-11,7 & Mc 9,10-16

Aujourd'hui, nous célébrons une fête plutôt méconnue dans l'Église, mais une fête qui nous relie historiquement au passé : la Vénération des Précieuses Chaînes du saint et très glorieux Apôtre Pierre.

Au 12ème chapître du Livre d'Actes d'Apôtres, nous lisons le remarquable récit de la libération miraculeuse de l'Apôtre Pierre, tiré de sa prison par un Ange du Seigneur, qui avait fait tomber les chaînes des mains liées de Pierre. Au fil du temps, ces mêmes chaînes furent soigneusement préservées et passèrent comme le prototype de relique sainte, et furent pieusement vénérées par les fidèles de l'Antique Église en souvenir de ce miracle.

La Tradition nous apprend qu'un patriarche de Jérusalem du 4ème siècle, Juvénal, fin don de ces chaînes à l'impératrice Eudokia, qui, les ayant partagées en deux, en envoya la moitié à la grande église des Apôtres à Constantinople, et l'autre à sa soeur Eudoxia à Rome. Lorsque l'église de saint Pierre y fut construite au 5ème siècle (ndt : San Pietro in Vincoli, "saint Pierre dans les chaînes", et non pas celle du vatican), cette partie des saintes chaînes fut enchâssée dans l'église.

P. John


A (re)lire, Saint Pierre et la conscience Orthodoxe, par l'archevêque Stylianos d'Australie:
http://stmaterne.blogspot.com/2007/01/chanes-de-saint-pierre-laptre-pierre.html
 






Glory to Jesus Christ!

Today's Scripture Readings:
Hebrews 10:35-11:7 & St. Mark 9:10-16

Today we celebrate a rather obscure feast in the Church, but one which "links" us historically to the past: The Veneration of the Precious Chains of the Holy and All-Glorious Apostle Peter.

In the twelfth chapter of the Book of Acts we read the remarkable account of how the Apostle Peter was miraculously rescued from a prison cell by an angel of the Lord, who caused the chains to fall off of Peter's bound hands. Through the years these very same chains were carefully preserved and passed down as a type of holy relic and were piously venerated by members of the Early Church in remembrance of that miracle.

Tradition has it that the fourth century Patriarch of Jerusalem, Juvenaly, made a gift of these chains to the Empress Eudocia who, had divided them in half, sending a portion of them to the great Church of the Apostles in Constantinople and the rest to her daughter, Eudoxia, in Rome. When the Church of St. Peter was built there in the fifth century, that portion of those sacred chain was enshrined within the temple.

Fr. John

Aucun commentaire: