"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 février 2014

Le pain et le Repas du Seigneur (Mc 14,20 / P. John)

Lectures du jour : 1 Jn 3,11-20 & Mc 14,10-42

"Celui qui trempe son pain dans le même plat que moi" (Mc 14,20)

Partout au Moyen Orient, et en particulier aux temps bibliques, le pain est un élément essentiel pour tous les repas - non pas simplement pour sa valeur au niveau de la matière, mais aussi parce qu'il est le moyen par lequel la nourriture est portée depuis la table jusqu'à la bouche. Puisque les cuillières et autres ustensiles n'étaient pas d'usage courant dans cette culture, des plats communs de nourriture étaient posés sur la table, et le pain était utilisé pour tremper, humecter ou ramasser la nourriture et l'amener à la bouche. Dès lors, partager le repas de la sorte n'était pas seulement une indication d'amitié, mais aussi considéré comme très intime. Et puisque Judas avait déjà décidé de trahir le Christ, mais il plongeait encore sa main dans le même plat que le Seigneur, ainsi la présence de Judas à cette fête devint comme une triste farce.

P. John




Today's Scripture Readings:
1st John 3:11-20 & St. Mark 14:10-42

"One who is dipping bread in the same dish with me." (Mark 14:20)

Throughout the Middle East, and especially during biblical times, bread is an essential element to each and every meal – not merely for its sustentative value, but also because it is the vehicle by which food is delivered from table to mouth. Since spoons and other utensils are not prevalent in that culture, communal bowls of food are placed on the table and bread is used to dip, sop, or scoop the food to ones mouth. Therefore, sharing a meal in such fashion is not only an indicator of friendship, it is also considered very intimate. And because Judas had already agreed to betray Christ, but was still dipping his hand into the Master's bowl, Judas' presence at the feast became a farce.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

Aucun commentaire: