"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 avril 2014

Dire la vérité finit toujours par payer (Prov 23 / P. John)

Lectures du jour: Gen 46,1-7 & Prov 23,15-24,5

"Acquiers la vérité, ne la vends pas." (Proverbes 23,23)

Un jour, un roi monta à bord d'une galère pour descendre le fleuve et visiter une autre partie de son royaume. Descendant dans les calles, il passa au milieu d'une myriade de prisonniers qui étaient enchaînés à des bancs et condamnés à ramer comme punition pour leurs crimes. Tout en parcourant le pont inférieur, le roi demandait à chacun d'entre eux quelle était son délit. Cependant, l'un après l'autre, ils proclamèrent leur innocence, accusant quelqu'un d'autre, ou accusant le juge de s'être fait corrompre. Pourtant, une jeune homme, une fois questionné, répondit "Votre majesté, je mérite d'être ici. J'ai volé de l'argent, et personne d'autre que moi ne doit en être blâmé. Je suis coupable."

Entendant la confession de culpabilité du jeune homme, le roi l'attrapa aussitôt par le col du vêtement et cria "Espèce de fripouille! Que fais-tu ici au milieu de tous ces innocents? Quitte donc leur compagnie!" Et le roi fit libérer le jeune homme et le laissa débarquer, alors que le restant demeura enchaîné à ramer.

Moralité de l'histoire : ça finit toujours par payer, que de dire la vérité.

P. John






Today's Scripture Readings:
Genesis 46:1-7 & Proverbs 23:15-24:5

"Buy truth, and do not sell it." (Proverbs 23:23)

A certain king boarded a galley ship to go up river and visit another part of his realm. Going below deck he passed through a myriad of prisoners who were chained to benches and forced to row the ship as punishment for their crimes. As the king walked among them, he asked each man what his offense was. One by one, however, they each proclaimed their innocence, laid the blame on someone else, or accused the judge of yielding to bribery. Yet one young fellow, when he was asked, spoke out, "Your highness, I deserve to be here. I stole some money and no one is to blame but me. I am guilty."

Upon hearing the young man's admission of guilt the king immediately seized him by the scruff of the neck and shouted, "You scoundrel! What are you doing here amongst all these innocent men? Get out of their company at once!" At this the king had the young man freed and set ashore, while the rest were left to tug on their oars.

The moral of the story: It always pays to be truthful.

Fr. John

Aucun commentaire: