"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 avril 2014

La Vie dans la mort, le Mystère du Christ (p. John Behr)

Le Christ prenant sur Lui-même le rôle de serviteur, montant volontairement à la Passion, ne diminue en rien notre perception de ce que nous aurions autrement pu considérer Sa divinité, mais manifeste en réalité Sa véritable divinité. La puissance transcendante de Dieu est manifestée en ce monde dans la chair, la ténèbre et la mort, comme un serviteur. Mais cette manifestation de divine puissance, dans la faiblesse, est simultanément une transformation : le Christ, sous la forme d'un serviteur, nous montre l'image de Dieu; ténèbres et mort deviennent lumière et vie; et la chair assumée par le Verbe, devient chair du Verbe - et devient Verbe.. La Passion reste le comme le lieu pour contempler la puissance transformante de Dieu, le "Dieu révélé par la Croix."
P. John Behr "Le Mystère du Christ : La Vie dans la mort"



"Christ’s taking upon himself the role of a servant, voluntarily going to the Passion, does not diminish our perception of what we might otherwise have considered his divinity, but actually manifests his true divinity. The transcendent power of God is manifest in this world in flesh, in darkness and in death, as a servant. But this manifestation of divine power, in weakness, is simultaneously a transformation: Christ, in the form of a servant, shows us the image of God; darkness and death become light and life; and the flesh assumed by the Word, becomes flesh of the Word–and becomes Word…The Passion remains as the locus for contemplating the transforming power of God, the ‘God revealed through the Cross.'"
Fr. John Behr "The Mystery of Christ: Life in Death"

Aucun commentaire: