"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

27 mai 2014

Accorde-moi de Te voir, Seigneur (saint Syméon le Nouveau Théologien)

Accorde-moi la vue de Ta face, Ô Verbe,
et la jouissance de Ton ineffable beauté.
Laisse-moi contempler et me réjouir de Ta vision,
l'indescriptible vision, l'invisible vision, la terrible vision.
Accorde-moi d'en parler au moins de ses énergies, si ce n'est de son essence
.

Saint Syméon le Nouveau Théologien, hymne 24

Aucun commentaire: