"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 mai 2014

La qualité de ce blog, de nos écrits, etc (saint Vincent de Lérins)


"Quant à moi, il me suffira que ces notes fixent mes souvenirs, ou plutôt, suppléent aux défaillances de ma mémoire. Néanmoins, je m'efforcerai chaque jour, avec l'aide de Dieu, en méditant ce que j'aurai dit, de le complèter, de le corriger même. J'en préviens le lecteur éventuel pour que, si par hasard, je perdais ces notes et qu'elles viennent dans les mains de saintes gens, ceux-ci ne se hâtent pas trop de me reprocher certains passages, mais qu'ils se souviennent de la promesse que je fais de les corriger." Saint Vincent de Lérins, 1er Commitorium, ch. 1, derniers versets.





Que dire de plus que le grand auteur chrétien orthodoxe occidental? C'est le principe du "semper reformanda" (formule qui n'est pas une grossièreté) mais appliqué à soi-même et pas aux autres : il faut sans cesse oser SE remettre en question et réfléchir au bien fondé de ce qu'on a émis, publié, pensé et éventuellement mis en pratique. Et oser SE corriger, s'amender, se repentir. N'est-ce pas la vie spirituelle, toujours sur le fil, toujours face au "miroir qui renvoie une image peu claire" (dixit saint paul), jamais dans l'absolue certitude car Dieu seul est Vérité et certitude, et nous, pauvrement, nous tentons de nous en approcher...

1 commentaire:

rémy a dit…

Merci aussi d'oser dire ce que vous pensez...