"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 mai 2014

L'amour de ses ennemis est le grand test de son état de christianisme (soeur Magdalen)





Le grand test, c'est l'amour des ennemis. L'amour n'est pas juste un bon sentiment quand je suis avec certaines personnes avec lesquelles je me trouve bien. Il est très dur d'aimer ceux qui sont injustes envers nous, ou sont injustes envers ceux que nous aimons, ou injustes envers l'Église. Et pourtant, comme disait saint Silouane, "le critère du vrai Chrétien c'est l'amour des ennemis." C'est cela que l'on trouve au coeur de l'Évangile.
Soeur Magdalen, monastère Saint John the Baptist, Maldon, Essex, UK

Aucun commentaire: