"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 mai 2014

Repentez-vous tous et Dieu bénira! (Joël 2)

Mais encore à présent - oracle du Seigneur - revenez à Moi de tout votre coeur, dans le jeûne, les pleurs et les cris de deuil."  Déchirez votre coeur, et non vos vêtements, revenez au Seigneur, votre Dieu, car Il est tendresse et pitié, lent à la colère, riche en grâce, et Il a regret du mal. Qui sait? S’il revenait? S’il regrettait? S’il laissait après lui une bénédiction, oblation et libation pour le Seigneur, votre Dieu? Sonnez du cor à Sion! Prescrivez un jeûne, publiez une solennité, réunissez le peuple, convoquez la communauté, rassemblez les vieillards, réunissez les petits enfants, ceux qu’on allaite au sein! Que le jeune époux quitte sa chambre et l’épousée son alcôve! Qu’entre l’autel et le portique pleurent les prêtres, serviteurs du Seigneur! Qu’ils disent: "Pitié, Seigneur, pour Ton peuple! Ne livre pas Ton héritage à l’opprobre, au persiflage des nations! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: Où est leur Dieu?
Joël 2,12-17

Aucun commentaire: