"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 mai 2014

Théologiens et philosophes (p. Tryphon, EORHF)

Il n'y a que quelques rares saints Orthodoxes qui ont eu l'honneur d'être appelés « théologiens ». Saint Jean le Théologien et saint Syméon le Nouveau Théologien, pour citer 2 exemples, ont été déclarés théologiens par l'Église, parce que leur théologie était le fruit de leur rencontre avec le Dieu Vivant.

Les théologiens, dans le sens strict du terme, sont ceux qui ont acquis une maîtrise de l'art de la prière. La pure théologie ne vient pas de la recherche humaniste ou philosophique des choses de Dieu, mais au contraire de la rencontre avec le Dieu Vivant. La véritable théologie n'est pas la résulat de rationalisme, et d'une recherche abstraite de Dieu, mais le résultat de la grâce divine donnée par Dieu. Cette grâce divine est le don de Dieu à ceux qui Le cherchent par pureté de coeur, et lutte ascétique. La théologie, ce n'est pas parler de Dieu, mais Le rencontrer.

Dans l'amour du Christ,
higoumène Tryphon

Aucun commentaire: