"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 juin 2014

Adapter l'Évangile au monde? Quelle erreur! (p. Florovsky)

Les théologiens actuels, Orthodoxes, catholiques-romains et autres, veulent sortir de la confusion généralisée mais ils le font par la mauvaise méthode. Ils commencent par les mauvais problèmes, qui sont posés par la pensée contemporaine, et ils adaptent le message Chrétien à ces mauvaises questions, et rien de bon ne peut en sortir. Mais la véritable méthode théologique commence par le message, et tente de comprendre les interrogations du temps présent à la lumière du message. Mon impression, c'est que nombre de théologiens demandent "comment pourrions-nous ajuster la méthode à la mentalité actuelle ?" Et ma question, c'est "comment pourrions-nous impressionner les gens de maintenant par le message, comment présentez-vous le message à ces gens pour qu'ils en soient marqués?" C'est un problème de méthode. Il est vrai qu'un médecin doit commencer par la maladie, mais il considère la maladie comme une maladie, et s'il ne la considère pas comme une maladie, mais comme un simple fait, il ne guérira jamais la maladie. Les gens d'aujourd'hui sont si marqués par la confusion qui règne, qu'ils tentent d'y adapter l'Évangile. Désolé, mais c'est impossible.
P. George Florovsky, notes non-publiées prises par sa secrétaire Maria Vorobiova, fin des années 1960.






"Theologians today, Orthodox, Catholic and others, want to get out of the confusion, but they do so by the wrong method. They start with the wrong problems, which are posed by contemporary thought, and they adjust the Christian message to these wrong questions, and nothing good can come out of these. But the true theological methodology starts with the message and tries to understand the queries of today in light of the message. My impression is that many theologians ask 'how can we adjust the method to the hippies' mentality,' and my question is 'how can the hippy be impressed by the message, how do you present the message to the hippy to impress him with it.' This is a methodological problem. It is true that the physician must start with the illness, but he regards the illness as illness, and if he does not regard as illness, but just as brute fact, he will never heal the illness. People are so impressed by the confusion of today, that they try to adjust the Gospel to it. Well, it is impossible."
Florovsky, unpublished remarks noted by his secretary Maria Vorobiova, late 1960's

Aucun commentaire: