"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 juin 2014

Le célébrant de l'Eucharistie est successeur du Christ (p. Grigorios)

La première fois que le Mystère eucharistique a été célébré, le Célébrant était l'Auteur de notre Salut, le Christ notre Maître. Après Son Ascension, Sa place à la synaxe eucharistique fut prise par les douze Apôtres, et par la suite, par les évêques qu'ils ont ordonnés. Le temps passant et les Églises locales se multipliant, des prêtres ont commencé à célébrer la Divine Liturgie suivant l'instruction des évêques. La continuité est ininterrompue, et dès lors, en quelque sorte le célébrant de chaque Liturgie est le successeur du Christ.
Hiéromoine Grigorios, 'The Divine Liturgy: A Commentary in Light of the Fathers'




"The first time the eucharistic Mystery was celebrated, the celebrant was the author of our salvation, Christ our Master. After His Ascension, His place at the eucharistic synaxis was taken by the twelve Apostles, and thereafter by the bishops whom they ordained. As time went on and the local churches multiplied, presbyters began to celebrate the Divine Liturgy on the instruction of the bishops. This continuity is unbroken, and thus it is that the celebrant of every Liturgy is the successor of Christ."
Hieromonk Gregorios, 'The Divine Liturgy: A Commentary in Light of the Fathers'

Aucun commentaire: