"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

08 juin 2014

Pentecôte - homélie de saint Jean Maximovitch


Le Père, le Fils et le Saint Esprit ont une nature commune, une essence, une substance. C'est pourquoi les Trois Faces sont la Trinité, une-en-substance. Les humains aussi ont une nature, une substance.
Mais alors que Dieu est l'Indivisible Trinité, les divisions ne cessent d'avoir lieux dans l'humanité.
Le Père, le Fils et le Saint Esprit ont une pensée commune, une volonté commune, des actions communes. Ce que le Père désire, le Fils le désire aussi, et de même le Saint Esprit. Tout ce qu'aime le Fils, le Père et l'Esprit Saint l'aiment aussi. Tout ce qui plaît au Saint Esprit, plaît aussi au Père et au Fils. Leurs actions sont aussi communes au sein d'eux, tous agissent conjointement et en accord.

Il n'en est pas de même avec l'homme. Nous sommes constamment en désaccord, nous avons des désirs opposés. Même le petit enfant exprime ses propres souhaits, volontés, et désobéissance envers ses parents aimants. En grandissant, il se sépare toujours plus d'eux, et de nos jours, leur devient bien souvent totalement étranger. Les gens ne partagent tout simplement pas d'opinion identique, au contraire, il y a de perpétuelles divisions sur toutes choses, des querelles et des conflits entre les personnes, des guerres entre les nations.

Avant leur Chute, Adam et Eve étaient en plein accord et en communion d'esprit l'un avec l'autre, en tout temps. Ayant péché, l'aliénation a tout de suite fait jour. Se justifiant devant Dieu, Adam a accusé Eve. Leur péché les avait divisés, et il continue de diviser toute l'humanité. Émancipés du péché, nous approchons Dieu, et remplis de Sa grâce, nous ressentons notre unité avec le restant de l'humanité. Une telle unité est très imparfaite et incomplète, puisqu'en chaque personne demeure une partie de péché. Au plus nous approchons de Dieu, au plus près nous serons les uns des autres, comme au plus sont rapprochés les rayons de lumière l'un de l'autre au fur et à mesure qu'ils sont proches du soleil. Dans le Royaume de Dieu qui arrive, il y aura l'unité, l'amour mutuel et la concorde. La Sainte Trinité reste éternellement immuable, tout parfaite, unie en essence et indivisible.
La Trinité Une, Indivisible, reste à jamais la Trinité. Le Père reste à jamais le Père, le Fils reste le Fils, et le Saint Esprit reste le Saint Esprit. A côté de Leurs propriétés personnelles, Ils partagent tout en commun et dans l'unité. C'est pourquoi la Sainte Trinité est Un seul Dieu.


+ Jean, archevêque de Bruxelles et d'Europe occidentale
http://www.pravoslavie.ru/english/62403.htm

1 commentaire:

Anonyme a dit…

http://www.forum-orthodoxe.com/~forum/viewtopic.php?t=1900

Office de l'Agenouillement, nouvelle traduction AEOF