"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 juillet 2014

Le Christ vient nous sauver de la tombe, aujourd'hui encore (saint Macaire le grand)

Lorsque vous entendez que le Christ est descendu dans l'Hadès afin de délivrer les âmes qui y gisaient, ne pensez pas que ce qui se passe à présent soit vraiment différent. Le coeur est une tombe et là nos pensées et notre intellect sont ensevelis, emprisonnés dans l'épaisse ténèbre. Et ainsi le Christ vient aux âmes dans cet enfer, qui L'appellent, descendant en quelque sorte dans les profondeurs du coeur. Et là Il commande à la mort de relâcher les âmes prisonnièrs qui L'ont appelé, car Il a la puissance de nous délivrer. Alors, soulevant la pensante pierre qui oppresse l'âme, et ouvrant la tombe, Il nous ressuscite - car nous étions vraiment morts, - et libère ainsi notre âme emprisonnée de cette sombre prison.
Saint Macaire le grand, La liberté de l'intellect.







When you hear that Christ descended into hell in order to deliver the souls dwelling there, do not think that what happens now is very different. The heart is a tomb and there our thoughts and our intellect are buried, imprisoned in heavy darkness. And so Christ comes to the souls in hell that call upon Him, descending, that is to say, into the depths of the heart; and there He commands death to release the imprisoned souls that call upon Him, for He has power to deliver us. Then, lifting up the heavy stone that oppresses the soul, and opening the tomb, He resurrects us - for we were truly dead, and releases our imprisoned soul from its light-less prison.
St. Makarios (Macarius) of Egypt, The Freedom of the Intellect

Aucun commentaire: