"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 septembre 2014

La vie ascétique comme seule voie de la vraie théologie (p. Sophrony)

Le problème spirituel contemporain, qui est théologique, concerne la personne [πρόσωπο]…  La révélation biblique nous explique le "Je suis Celui Qui sera" (Exode 3,14). Si Il dit "Je suis", cela signifie qu'il est une Personne. Le terme "Je" a une grande signification. Car il exprime la personne. Dieu dit, "Créons l'homme à Notre image, selon Notre ressemblance" (Genèse 1,26). La Science ne peut pas dire cela. Seule la révélation peut le dire. Et nous devons nous baser sur la révélation, que le Seigneur n'a jamais réfutée.. La théologie est le contenu de nos prières (1). Et un exemple de cette théologie, c'est la Liturgie de saint Basile le Grand. Toute l'anaphore est théologie, est s'exprime par la prière. Mais alors la théologie devient une manière d'être. Jean le Théologien, d'un point de vue académique, n'était pas un théologien, il exprimait les choses simplement. Cependant sa théologie est manière d'être. Quoi qu'il dise, cela devient dogme pour chacun. Mais la seule l'étude qui nous permette d'appréhender ce que Dieu est, c'est la vie ascétique selon les commandements de l'Évangile. Lorsque notre vie est vécue en accord avec la volonté de Dieu, alors nous comprennons qu'il ne saurait y avoir une différence entre les Commandements et la pensée de Dieu Lui-même. Lorsque nous pensons selon les Commandements, alors notre esprit s'habitue à penser comme Dieu Lui-même pense.
Et à propos de la déification / theosis, ils disent : mais qu'est-ce donc que la theosis? On en trouve le commencement par l'obéissance au père abbé, lorsqu'on renonce à sa volonté propre, alors dans l'obéissance aux Commandements de l'Évangile, on parvient à cet état. nous accomplissons de petites choses, mais les résultats peuvent devenir grands. Par l'obéissance, nous entrons dans la vie de l'Être divin. Nous avons de bonnes descriptions de cela dans les écrits de saint Nicodème l'Hagiorite. J'ai expliqué à d'autres interlocuteurs que lorsqu'ils apprennaient ce genre de chose du monde, ils vivaient alors dans le péché. Ils ont besoin de se libérer eux-mêmes par l'ascétisme. C'est ainsi que j'ai essayé de leur faire comprendre le besoin de patience. (De même que l'Incarnation était un grand acte kénotique, lorqsue le Christ Dieu est devenu homme en une personne, et a porté nos péchés patiemment avec humilité et amour. En Le suivant, nous devenons de véritables personnes en Lui, et nous ralisons notre vie, et vivons pleinement notre liberté. C'est là que vraiment, la personalité trouve son plus grand accomplissement : en revêtant le Christ, et par Son inhabitation en nous par le Saint Esprit envoyé par Dieu le Père. L'essence même de notre vie doit devenir une rencontre personnelle constante avec le Christ, et en cela, nous devenons vraiment des personnes, vraiment libres, vraiment aimantes. c'est ainsi que la personalité est comprise dans la déification. Nous accomplissons notre vraie personnalité en vivant en Christ, et par Son inhabitation en nous, et de même qu'Il a rendu la nature humaine parfaite, Il nous surélève dans la liberté, dans l'amour, dans l'accomplissement de notre humanité, comme d'authentique personnes en Lui.)

Ancien Sophrony (Sakharov)



(1) Lex orandi, lex credendi - vieille maxime chrétienne orthodoxe latine qui nous rappelle aussi à ne pas utiliser de prière "d'origine non contrôlée"



The contemporary spiritual, theological problem concerns the person [πρόσωπο]… Revelation reveals that “I am who I am” (Exodus 3:14). If He says, “I am” it means that He is a person. The word “I” has great significance. For it expresses the person. God says, “Let Us make man in Our image, according to Our likeness” (Genesis 1:26). Science cannot say this. Only revelation can say this. And we need to base ourselves on revelation, which the Lord never refuted…Theology is the content of our prayers. And an example of this theology is the Liturgy of St. Basil the Great. The whole anaphora is theology and is expressed through prayer. But then theology comes as a state of being. John the Theologian, from an academic point of view, was not a theologian, he says things simply. His theology, however, is a state of being. Whatever he says becomes dogma for everyone. But the only study that enables us to sense what God is like, is the ascetic life according to the commandments of the Gospel. When our life is lived according to the will of God, then we understand that there cannot be a difference between the commandments and the mind of God Himself. When we think according to the commandments, then our mind gets used to thinking as God Himself thinks. And regarding theosis, they say: but what is theosis? With obedience to the abbot from the beginning, one’s will is cut off, then in obedience to the Gospel commandments one reaches this state. We do small things but the results must become great. Through obedience we enter into the life of divine Being. We have good descriptions of this in the writings of St. Nicodemus the Athonite. I have told others, as well, that when they learn things from the world, they are living in sin. They need to free themselves through asceticism. This is how I tried to make them understand the need for patience. [Just as the Incarnation was a great kenotic act, where Christ God became man as one person and bore our sins patiently with humility and love. In following Him, we become true persons in Him and realize our life and fully live our freedom. It is here where personhood finds its greatest achievement: in putting on Christ and His indwelling in us by the Holy Spirit sent from God the Father. The very essence of our life must become constant personal encounter with Christ, and in this we become truly persons, truly free, truly loving. This is how personhood is understood in theosis. We fulfill our personhood in living in Christ and His dwelling within us, and inasmuch as He has perfected humanity, He raises us in freedom, in love, to the fulfillment of our humanity, as true persons in Him.]
Elder Sophrony (Sakharov)

Aucun commentaire: