"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 septembre 2014

Le Nouvel An de l'Église, un temps pour réapprendre le temps (Lc 4 / P. John)


Lectures du jour :
2 Co 8,7-15 & Mc 3,6-12
de l'Indiction de Nouvelle Année:
1 Tim 2,1-7 & Lc 4,16-22

Nouvel An ecclésiastique (Indiction)

La culture dans laquelle nous vivons est littéralement obsédée par le temps. Ironiquement, alors que nous sommes inondés de toutes sortes d'appareils censés nous faire gagner du temps, de bouquins à succès pour nous apprendre à gérer notre temps, nous trouvons souvent que nos journées sont encore plus chargées et débordées alors que nous nous pressons frénétiquement d'un événement et activité à un autre. Il ne semble plus y avoir d'équilibre dans notre capacité à mettre des priorités à l'usage du temps - et le temps d'engagement consacré à notre vie spirituelle est inévitablement une des premières choses à en souffrir.

Le 1er septembre, nous marquons le début de l'An Neuf ecclésiastique, le Nouvel An de l'Église, souvent vu comme un retour à la "normalité" alors que nous laissons derrière nous les mois d'été pas très actif. L'école reprend, les vacances ne sont plus qu'un souvenir, et nous sommes prêts à nous réadapter à un agencement du temps plus structuré. Dès lors, ce jour-ci devrait aussi nous amener à ré-évaluer et récupérer ce qui est central dans notre vie de Chrétiens Orthodoxes. A savoir restaurer un équilibre du temps que nous donnons à Dieu, le temps que nous consacrons à notre famille, et le temps que nous vouons à notre propre croissance spirituelle.

Dès lors, puisse ce Nouvel An de l'Église inaugurer un nouvel état d'esprit dans la manière dont nous décidons de gérer le restant du temps que Dieu nous a accordé à vivre.

P. John







Vatican, Biblioteca. Cod. Gr. 1613, folio.1: c'était le 1er septembre selon une tradition, que le Christ est entré dans la Synagogue et a proclamé l'accomplissement de la prophétie d'Isaïe (Luc 4,16-22). Une autre petite tradition affirme que les Hébreux seraient entrés en septembre en Terre Sainte. Si no e vero..



Today's Scripture Readings:
2nd Corinthians 8:7-15 (daily)
1st Timothy 2:1-7 (new year)
St. Mark 3:6-12 (daily)
St. Luke 4:16-22 (new year)

Church New Year (Indiction)

The culture in which we live is literally obsessed with time.
Ironically, though we are inundated with all sorts of time-saving
devices and best selling books on methods of time-management, we often find that our days are even more harried and hectic as we frantically rush headlong from one event and activity to another. There seems to be no balance whatsoever in our ability to prioritize time – and the time commitment apportioned to our spiritual life is inevitably one of the first things to suffer.

On September first, we mark the beginning of the Church's Ecclesiastical Year which is often viewed as a type of return to "normalcy" as we leave the lazy summer months behind. School is resuming, vacations are memories, and we are ready to re-adapt to a more time-structured schedule. This day, then, should also cause us to re-evaluate and recapture that which is central to our lives as Orthodox Christians; restoring a balance to the time we give to God, the time we commit to family, and the time we dedicate to our spiritual growth.

Therefore, may the beginning of this New Ecclesiastical Year inaugurate a new mindset in how we decide to manage the rest of the time which God has allotted us!

Fr. John

Aucun commentaire: