"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 octobre 2014

J'ai pris Adam en pitié pour guérir son aveuglément (saint Syméon le Nouveau Théologien)

(Le Christ parle:)
Quand J’ai créé Adam, Je lui ai donné de Me voir et par là d’être établi dans la dignité des anges… Il voyait tout ce que J’avais créé avec ses yeux corporels mais avec ceux de l’intelligence, il voyait Mon visage à Moi, son Créateur. Il contemplait Ma gloire et s’entretenait avec Moi à toute heure. Mais quand, transgressant Mon Commandement, il a goûté à l’arbre, il est devenu aveugle et est tombé dans l’obscurité de la mort.

Mais Je l’ai pris en pitié et suis venu d’en haut. Moi, l’absolument invisible, J’ai partagé l’opacité de la chair. Recevant de la chair un commencement, devenu homme, J’ai été vu de tous. Pourquoi donc ai-Je bien pu accepter de faire cela? Parce que c’est là la vraie raison pour laquelle J’avais créé Adam : pour Me voir.

Lorsqu’il a été aveuglé et, à sa suite, tous ses descendants à la fois, Je ne supportais pas d’être, moi, dans la gloire divine et d’abandonner ceux que J’avais créés de Mes mains ; mais Je suis devenu semblable en tout aux hommes, corporel avec les corporels, et Je me suis uni à eux volontairement.

Tu vois quel est Mon désir d’être vu par les hommes. Comment donc peux-tu dire que Je me cache de toi, que Je ne me laisse pas voir ? En vérité Je brille, mais toi, tu ne Me regardes pas.
Syméon le Nouveau Théologien (v. 949-1022)
Hymne 53, Sources Chrétiennes SC196, p. 221 rev.

Aucun commentaire: