"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 novembre 2014

Défendre notre civilisation en revenant aux vraies valeurs qui l'ont fondée (V. Poutine 12.12.2013)



http://eng.kremlin.ru/news/6402

"Aujourd'hui, beaucoup de nations révisent leurs valeurs morales et normes éthiques, érodant les traditions ethniques et les différences entre les peuples et cultures. On exige maintenant de la société non seulement de reconnaître que tout le monde a droit à la liberté de conscience, un point de vue politique et la vie privée, mais aussi d'accepter sans droit au doute l'égalité le bien et le mal, aussi étrange que cela puisse être, des concepts qui sont de signification opposée. Cette destruction de valeurs traditionnelles depuis en haut mène non seulement à des conséquences négatives pour la société, mais est aussi essentiellement antidémocratique, puisqu'elle est effectuée sur base d'idées abstraites, spéculatives, contraires à la volonté de la majorité, qui n'accepte pas l'apparition de changements ou la révision proposée de valeurs.

Nous savons qu'il y a de plus en plus de gens dans le monde qui soutiennent notre position de défense des valeurs traditionnelles qui ont formé le fondement spirituel et moral de la civilisation de chaque nation pendant des milliers d'années : les valeurs de familles traditionnelles, de  vraie vie humaine, y compris la vie religieuse, non pas seulement une existence matérialiste mais aussi spirituelle, les valeurs d'humanisme et de diversité globale.

Bien sûr, ceci est une position conservatrice. Mais reprenant les paroles de Nikolai Berdyaev, le fait du conservatisme n'est pas qu'il empêche le mouvement vers l'avant et vers le haut, mais qu'il empêche le mouvement en arrière et vers le bas, vers l'obscurité chaotique et un retour à un état primitif."

Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, Assemblée Nationale, 12 décembre 2013


NB : Surprenant, un forum catholique-romain traditionaliste le cite (et aucun risque qu'il cite un de nos mondains évêques..), mais il est "coincé" pour tout approuver car leur soutien à l'uniatisme anti-Orthodoxe les bloque..


 "In the culture of war for the future of mankind, Putin is planting Russia's flag firmly on the side of traditionnal Christianity" Pat Buchanan
"Dans la culture de guerre pour le futur de l'humanité, Poutine plante fermement le drapeau de la Russie du côté du Christianisme traditionnel"

A lire absolument, sa chronique qu'il titre d'un puissant "Whose side is God on now?" (De quel côté est Dieu?")
http://buchanan.org/blog/whose-side-god-now-6337

Aucun commentaire: