"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

03 novembre 2014

La foi comme moyen plutôt que comme but (Col. 2 / P. John)

Lectures du jour : Col 2,13-20 & Lc 11,29-33

"Ainsi donc, que personne ne vous critique à propos de nourriture, de boisson, à propos d'une fête, d'une nouvelle lune ou d'un sabbat. Tout cela n'est que l'ombre de ce qui devait venir; mais la réalité, c'est le Christ."  (Col. 2:16-17)

"Skia", le mot grec qui se traduit par "ombre", est aussi utilisé pour qualifier ce qui est transitoire, imparfait, sans substance. Dans le verset ci-dessus, il est utilisé spécifiquement pour différencier ce qui est non-substantiel ce ce qui est substantiel, l'imparfait du parfait. Hélas, une soumission pharisaïque aux règles du jeûne, des fêtes religieuses, du calendrier ecclésial, etc, constitue un type de "légalisme" qui bien souvent devient non-profitable pour la croissance spirituelle et le niveau de maturité en matière de Foi Chrétienne - en particulier si nous les élevons sur un piédestal supérieur à Dieu! Cependant, si nous choisissons plutôt de faire usage de ces choses d'une manière pleine de signification, afin d'acquérir la vraie "substance" (le Christ), alors nous passons des royaumes de l'ombre pieuse à Dieu Lui-même.

Comme le notait le théologien & philosophe Blaise Pascal avec justesse : Jésus est le centre de tout et l'objet de tout; et celui qui ne Le connaît pas ne connaît en réalité rien de l'ordre du monde, et rien de lui-même."

P. John







Today's Scripture Readings:
Colossians 2:13-20 & St. Luke 11:29-33

“So let no one judge you in food or in drink, or regarding a festival or a new moon or Sabbaths, which are a shadow of things to come, but the substance is of Christ.” (Col. 2:16-17)

Skia, the Greek word for shadow, is also used to denote that which is transitory, imperfect, and without substance. In the above verse it is used specifically to differentiate between the unsubstantial and that
which is substance; the imperfect and perfect. Unfortunately, pedantic obedience to the laws of fasting, feasts, church calendar, etc, constitutes a type of “legalism” that often becomes unprofitable to ones spiritual growth and maturity level in the Christian Faith – especially if we glorify them on a pedestal above God! However, if we choose rather to “use” these things in a meaningful way in order to gain the real substance (Christ), then we move from the realms of godly shadow to God Himself.

As noted theologian Blaise Pascal so aptly wrote: “Jesus is the Center of everything and the Object of everything; and he who does not know Him knows nothing of the order of the world, and nothing of himself.”

Fr. John

Aucun commentaire: