"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 novembre 2014

L'important dans l'icône (patriarche Daniel de Roumanie)

Ce qui est important dans l'icône, ce n'est pas seulement le visage du Christ ou de la Vierge Marie ou des saints, mais la lumière au delà du visage, qui est la lumière éternelle, la Lumière incréée. La gloire de Dieu que nous sommes appelés à partager, tel est le but de la prière pure. En fait, l'icône est un giude vers la Lumière éternelle de Dieu. Elle signifie la beauté de Sa présence, Sa communion. Ainsi l'avant-goût de la Lumière éternelle de Dieu, la gloire de Dieu, la beauté de Dieu, l'amour de Dieu, se retrouve dans cette expérience.
Patriarche Daniel (Ciobotea) de Roumanie, dans "Les mystères de la Prière de Jésus"








What is important in the icon, is not only the face of Christ or of the Virgin Mary, or of the saints, but the light beyond the face, which is the light eternal, the uncreated light. The glory of God in which we are called to share - that is the purpose of true prayer. In fact, the icon is a guide to the eternal light of God. It means the beauty of His presence, His communion. So the foretaste of the eternal light of God, the glory of God, the beauty of God, of the love of God, is in the experience.
Patriarch Daniel Ciobotea of Romania, from "Mysteries of the Jesus Prayer"

Aucun commentaire: