"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 novembre 2014

Prier, même machinalement, pour gagner au moins un peu (Ancien Epiphanios)

Durant les premières années de son service comme aumônier, l'Ancien Epiphanios était au home des Trois Hiérarques. Bien souvent, il advint qu'après une journée épuisante, il ne parvienne à monter les escaliers pour rejoindre sa chambre qu'en s'accrochant péniblement à la rampe. Et, nous disait-il :
"Le Malin me sussurait à l'oreille : 'A présent tu es épuisé. Pourquoi ferais-tu les Complies? Tu n'en comprendras rien. Tu les dira machinalement.' Et je lui répondais : 'Si je ne le fais pas du tout, la victoire sera pour toi. Cependant, même si je les dis machinalement, la moitié de la victoire sera mienne.' Et je le faisais."






During the first years of his confessional service, Elder Epiphanios stayed at the Institution of the Three Hierarchs. It happened many times after an exhaustive day that he would ascend the stairs to his room with great difficulty, holding the railings of the stairs. So, he would relate to us:

“The wicked one would whisper in my ear: ‘Now you are tired. Why should you do the Compline? You won’t understand anything. You will do it mechanically!’ And I would respond: ‘If I don’t do it at all, the victory will be yours. If, however, I do it even mechanically, half the victory will be mine.’ And I would do it.”

Aucun commentaire: