"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 novembre 2014

Rester passif face au mal, c'est coopérer au mal (Abdias / P. John)

Lectures du jour : 1 Thess 4,1-12 & Lc 15,1-10

Aujourd'hui nous commémorons le prophète Abdias, un des 12 "petits" Prophètes de l'Ancien Testament (ndt : le qualificatif "petit" correspond au volume de ses écrits, pas à leur importance). Son nom se traduit littéralement par "celui qui sert ou rend culte à Yaweh". En dehors du fait que son livre est le plus bref de l'Ancien Testament, il est aussi celui dont la datation précise est la plus compliquée - on le situe quelque part entre 850 et 400 avant Jésus-Christ. Les 2 thèmes majeurs qu'il aborde, c'est la destruction d'Edom et la légitimation de Judas. Et bien que ce livre ne fournisse pas beaucoup pour écrire des sermons, le verset 11 m'a toujours frappé :

"Quand tu te tenais à l’écart, le jour où des étrangers emmenaient ses richesses, où des barbares franchissaient ses portes, et jetaient le sort sur Jérusalem, toi tu étais comme l’un d’eux! ."

En d'autres termes, si vous vous contentez de rester planté là, et vous sentir non-concerné alors que d'autres commettent le mal, vous êtes aussi coupables qu'eux. Comme dit le dicton, la seule chose dont le mal a besoin pour réussir, ce sont des hommes bons qui ne réagissent pas.

P. John








Today's scripture Readings: I Thessalonians 4:1-12 & St. Luke 15:1-10

Today we commemorate the Prophet Obadiah, one of the so-called Minor Prophets of the Old Testament. His name literally translates as "one who serves or worships Jehovah." Besides being the shortest Old Testament book, it is also bears the distinction of being the most difficult of all prophecies to date - ranging a span of about 400 years from 845 - 400 BC. Its two major themes are the destruction of Edom and the vindication of Judah. And although this book might not produce the best sermon material, verse 11 has always stuck out to me:

"On the day that you stood aloof, on the day strangers carried off his
wealth, and foreigners entered his gates and cast lots for Jerusalem,
you were like one of them."

In other words, if you just stand there and remain uninvolved while
others are doing wrong, you are just as guilty as they are. As the
saying goes, the only thing needed for evil to succeed is for good men to do nothing.

Fr. John

Aucun commentaire: