"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

03 décembre 2014

Pourquoi Job ne succombait pas sous les coups du diable (saint Jean le Nain)

Vous savez que le premier coup dont le diable a frappé Job, c'était ses biens matériels; et il vit qu'il ne s'en n'était pas plaint, ni ne s'était séparé de Dieu.
Pour le second coup, il frappa sa chair, mais le brave athlète ne pécha pas même par une parole qui serait sortie de sa bouche.
En fait, il avait en son coeur ce qui est de Dieu, et il s'abreuvait sans cesse à cette source-là.
Saint Jean le Nain





“You know that the first blow the devil gave to Job was through his possessions; and he saw that he had not grieved him nor separated him from God. With the second blow, he touched his flesh, but the brave athlete did not sin by any word that came out of his mouth in that either. In fact, he had within his heart that which is of God, and he drew on that source unceasingly.”

St. John the Dwarf

Aucun commentaire: