"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 décembre 2014

saint Porphyrios de Kavsokalivia (tropaires, etc)


Apolytikion de saint Porphyrios de Kavsokalivia. Ton 1.
Citoyen du désert
enfant d'Eubée,
père spirituel de tous les Grecs,
initié à la théologie,
et véritable ami du Christ,
ô fidèles, honorons Porphyrios,
lui qui était rempli des dons de la grâce dès l'enfance.
Les possédés du démon sont sauvés,
et les malades sont guéris, lorsqu'ils s'exclament avec foi :
Gloire à Celui Qui t'a donné la force,
Gloire à Celui Qui t'a sanctifié,
Gloire à Celui Qui par toi opère les guérisons pour tous.


Kondakion. ton 4
A toi le guide des champions,
le très saint temple du Saint Esprit,
et le bien-aimé de la toute pure Mère de Dieu,
ô Porphyrios, nous laissons s'élever de nos coeurs les louanges.
Il nous aime, nous guéri et nous protège tous,
et intercède pour nous sur le chemin de la déification.
C'est pourquoi nous nous écrions : réjouis-toi, saint père Porphyrios.


Mégalynaire.
Réjouis-toi, trésor des dons de la grâce et source miraculeuse de guérisons. Réjouis-toi nouveau prophète de l'Église, Porphyrios, trois fois béni, fierté de l'Athos.

Aucun commentaire: