"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 mars 2014

Seuls les vrais amis vous comprennent même dans le silence

Il n'y a que ceux qui se soucient vraiment de vous qui peuvent vous entendre lorsque vous gardez le silence.

Prier pour ses parents (saint Alexis Metchev)

Lorsque tu prie, souviens-toi de tes parents. Il est très imporant que nous ayons toujours dans nos prières ceux qui se sont occupés de nous, qui nous ont tant aimés.
Saint Alexis Metchev

28 février 2014

Les Carêmes de l'Ancien Testament (Za 8 / P. John)

Lectures du jour : Zacharie 8,7-17 & Za 8,19-23

"Ainsi parle le Seigneur Sabaot. Le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième deviendront pour la maison de Juda allégresse, joie, gais jours de fête. Mais aimez la vérité et la paix!" de salut messianique." (Za 8,19)

Au contraire du jour de jeûne divinement ordonné pour le Jour du Pardon (Yom Kippour), les carêmes mentionnés dans le verset ci-dessus étaient d'origine humaine - institués pour se souvenir de 4 événements douloureux qui avaient frappé la nation juive aux temps de Jérémie et d'Ezékiel. Le jeûne du 4ème mois commémorait l'époque où Jérusalem avait été écrasée par la famine et envahie par les Chaldéens (Jé 52,6-7). Le jeûne du 5ème mois était en souvenir de l'incendie du Temple et des maisons (v. 12-13). Le jeûne du 7ème fait référence à la mise à mort de Godolias par Ismaël (Jé 40,8; 41,1-3, 15-18). Et celui du 10ème, c'est pour commémorer l'attaque de Jérusalem par le roi de Babylone (Ez 24,1-2).
Cependant, comme Dieu le proclame par le prophète Zacharie, un jour le peuple ne pratiquera plus des jeûnes pour commémorer ces événements tragiques, mais les remplacera par d'autres jeûnes de commémoration, tels que ceux des événéments du Nouveau Testament, la Nativité et la Passion du Christ.

P. John




Today's Scripture Readings:
Zechariah 8:7-17 & Zechariah 8:19-23

"The fast of the fourth month, and the fast of the fifth, and the fast of the seventh, and the fast of the tenth, shall be to the house of Judah seasons of joy and gladness and cheerful feasts." (Zechariah 8:19)

Unlike the divinely appointed fast for the Day of Atonement (Yom Kippur), the fasts mentioned in this above verse were of human origin - instituted as reminders of four sorrowful events that befell the Jewish nation during the days of Jeremiah and Ezekiel. The "fast of the fourth month" commemorated the time when Jerusalem was broken by famine and invaded by the Chaldeans (Jeremiah 52:6-7). The "fast of the fifth" was in remembrance of when the Temple and the houses were burned (verses 12-13). The "fast of the seventh" refers to when Gedaliah was slain by Ishmael (Jeremiah 40:8; 41:1-3, 15-18). The "fast of the tenth" was for when the king of Babylon turned against Jerusalem (Ezekiel 24:1-2). However, as God proclaims through Zechariah, one day people will no longer perpetuate fasts in memory of those tragic events, but will replace them with other fasts in remembrance of such New Testament events as our Lord's Nativity and Christ's Passion.

Fr. John

Permanence de l'amour de l'autre chez l'ami du Christ (saint Maxime le Confesseur)

Les amis du Christ aiment sincèrement tout le monde mais ne sont pas aimés de tout le monde. Les amis du Christ maintiennent la continuité de l'amour jusqu'à la fin. Les amis du monde, au contraire, maintiennent le leur jusqu'à ce qu'ils se battent entre eux pour les biens de ce monde.
Saint Maxime le Confesseur






The friends of Christ love everyone sincerely but are not loved by everyone. The friends of Christ maintain the continuity of love until the end. The friends of the world, on the contrary, maintain theirs until they clash with each other over the world’s goods
St. Maximus The Confessor

27 février 2014

Les derniers mots du Christ sur la Croix (Lc 23,34 / P. John)

Lectures du jour : Jude 1,11-25 & Lc 23,2-34, 44-56

Bien que souffrant de la douleuret angoisse extrêmes, les évangiles nous rapportent que Jésus a parlé à 7 reprises du haut de la Croix, avant de mourir. Bien sûr, chacune de ses phrases est importante en elle-même. Mais aucune n'est peut-être plus à même d'illustrer la personnalité du Seigneur et Son amour pour nous, lorsqu'Il pria dans la peine "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font" (Lc 23,34)

P. John






Today's Scripture Readings:
Jude 1:11-25 & St. Luke 23:2-34, 44-56

Although suffering excruciating pain and anguish, the gospels record that Jesus spoke seven times from the Cross before His death. Each utterance, of course, is important in its own right, but none is perhaps more defining to our Lord's character and love for us than when He sorrowfully prayed, "Father, forgive them, for they know not what they do." (St. Luke 23:34)

Fr. John

Aider le souffrant rapproche de Dieu (p. Païssios)

Ceux qui sont proches des gens en souffrance se rapprochent naturellement de Dieu, car Dieu est toujours aux côtés de Ses enfants qui sont dans la souffrance.
Ancien Païssios

26 février 2014

Une vraie conversion (Joël 2 / P. John)

Lectures du jour : Joël 2,12-26 & Joël 3,12-21

"Dès maintenant, oracle du Seigneur, revenez à Moi de tout votre cœur avec des jeûnes, des pleurs, des lamentations.  Déchirez vos cœurs, non vos vêtements et revenez au Seigneur, votre Dieu : Il est bienveillant et miséricordieux, lent à la colère et plein d’une bonté fidèle. Il regrette le malheur." (Joël 2,12-13)

A l'époque de l'Ancien Testament, le peuple se déchirait souvent le vêtement en signe de regret et de remord (ou de deuil, ndt). Et pourtant Dieu, parlant à travers le prophète Joël, dit bien ne pas rechercher des manifestations extérieures de ce genre, mai au contraire, une repentance véridique et profonde, qui ouvre le coeur afin que le péché en sorte et Dieu y entre.

P. John




Today's Scripture Readings:
Joel 2:12-26 & Joel 3:12-21

"Yet even now," says the Lord, "return to me with all your heart, with fasting, with weeping, with mourning; and rend your hearts and not your garments." (Joel 2:12-13)

During Old Testament times people would often tear or "rend" their garments as a sign of sorrow and remorse. Yet God, speaking through the Prophet Joel, isn't looking for mere external displays, but rather true, heartfelt repentance in which one opens their heart to let sin out and God in.

Fr. John

Le mariage n'éloigne pas de Dieu, au contraire! (saint Grégoire le Théologien)

Le mariage est la clé de la modération et de l'harmonisation des désirs, le sceau d'une profonde amitié.., l'unique boisson d'une fontaine intérieure, inaccessible à ceux qui ne l'ont pas. Unis dans la chair, un en esprit, ils s'exhortent mutuellement par leur amour mutuel qui les guide. Car le mariage n'éloigne pas de Dieu, mais rapproche de Lui, car c'est Dieu Lui-même Qui nous y mène.
Saint Grégoire le Théologien

25 février 2014

Le fruit de l'Esprit (gal 5)

"le fruit de l’Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres,  23 douceur, maîtrise de soi" (Galates 5,22-23)

Renier le Christ après L'avoir suivi (Lc 22 / P. John)

Lectures du jour : Jude 1,1-10 & Lc 22,39-42, 45-23,1

"Et aussitôt, comme il parlait encore, un coq chanta.  Le Seigneur, Se retournant, posa Son regard sur Pierre" (Lc 22,60-61)

Il ne doit pas y avoir de moment plus triste dans la vie de Pierre que ce regard de Jésus alors que le coq chantait, et sa prise de conscience qu'il venait tout juste de renier son Maître pour la 3ème fois, comme prédit. Dès lors, prenez garde à ne PAS répéter son erreur: renier le Christ après avoir promis d'être Son disciple.
P. John





Today's Scripture Readings:
Jude 1:1-10 & St. Luke 22:39-42, 45-23:1

"And immediately, while he was still speaking, the cock crowed. And the Lord turned and looked at Peter." (Luke 22:60-61)

There can be no sadder moment in Peter's life than looking into the eyes of Jesus as the cock crows and realizing he had just denied his Master for the third time as foretold. Be mindful, therefore, to NOT repeat his mistake: denying Christ after promising to be his follower.

Fr. John

Sainte Walburge, patronne d'Oudenaarde


Sainte Walburge fut une des bénédictines Anglo-Saxonnes qui furent engagées dans l'oeuvre missionnaire en Germanie au 8ème siècle, aux côtés du plus célèbre de tous, saint Boniface.

Sancta Walburga naquit vers 710 dans le Devon, fille d'un chef Saxon de l'ouest. Du fait de ses relations de famille royale, on la dépeint fréquement avec l'écusson des armes des Plantagenet.

Walburga fut envoyée pour être éduquée au monastère double de Wimbourne, dans le Dorset, où elle devint moniale. (un monastère double, c'est un monastère qui avait une communauté de moniales aux côtés d'une communauté de moines). Saint Boniface, qui était un parent, fit appel pour avoir de nouvelles recrues pour venir l'aider à l'évangélisation de la Germanie. Deux des frères de Walburga, saint Willibald et saint Wynnebald y étaient déjà partis en 739. Il n'est dès lors pas surprennant que Walburga, avec d'autres compagnes, répondit à l'appel. Parmi les partants on trouvait Hugeburc, qui écrira la 'Vie de saint Wynnebald', qui est la source d'information à propos de Walburga elle-même. Il existe une tradition rapportant qu'avant de quitter l'Angleterre, le groupe rendit visite à l'abbaye de Minster dans le Kent. C'est assez probable, vu que l'abbesse, Eadburga, était amie et correspondante de saint Boniface, et que cela se trouvait très proche d'un port de départ pour la traversée de la Manche.

Sur le Continent, elles firent d'abord le voyage vers Mayence, où elles furent acceuillies par Boniface lui-même. Ensuite elles furent envoyées à Tauberbischofsheim où Walburga prêcha et développa ses talents médicaux. Après 2 ans, elle fut envoyée à Heidenheim où se trouvait un monastère de moines qui avait été fondé par ses frères Wynnebald et Willibald, ce dernier étant évêque d'Eichstätt. Avec ses moniales, elle en fit un monastère double, le seul connu pour avoir existé en Germanie. Heidenheim suiva la Règle de saint Benoît et devint un important centre, non seulement pour la propagation de la Règle, mais aussi pour l'évangélisation et la prière.

Saint Wynnebald étant mort en 761, Walburga devint l'unique supérieure tant pour les moniales que pour les moines. D'après la 'Vie de Wynnebald' par Hugeburc, Heidenheim était un champ de mission fort difficile, avec 'beaucoup de dépravation païenne, beaucoup d'idolâtres', et des adversaires 'prêts à assassiner et incendier'. En plus de l'oeuvre missionnaire, il y avait aussi les difficultés liées au fait d'être supérieure d'un monastère d'hommes, qui n'étaient pas habitués à être dirigés par une femme, les monastères doubles étant inconnus en Germanie. Ce fut une implantation relativement importante, avec des ateliers, un moulin, et des fermes laitières. On possède peu de détails de la règle de Walburge, sauf qu'elle était 'une personne sensible et vulnérable, qui savait être patiente et pardonnait. Elle devait irradier la bonté et la luminosité' (Brigitta zu Münster). C'est peut-être de là que vient ce récit du miracle de la lumière. Lorsque le portier de l'abbatiale refusa d'éclairer le chemin pour Walburge et ses moniales durant une nuit noire, elle irradia d'elle-même une lumière miraculeuse et puissante.

Walburge mourrut en 779, et fut enterrée à Heidenheim. Après la mort de saint Willibald en 787, son successeur, l'évêque Gerhoh, transforma le monastère en une maison pour le chapitre d'Eichstätt pour prêtres séculiers. Il ne redevint pas une abbaye bénédictine avant 1150.

Pendant ce temps, en 870, les reliques de Walburga furent transférées dans le tombeau de son frère à Eichstätt, où son culte s'enracina et où elle fut vénérée comme sainte. De l'huile médicinale coula du rocher autour de sa tombe - et il en est encore ainsi jusqu'à nos jours et ceci explique la flasque sur son icône. Il cela devint un centre de pèlerinage. En 893, pour "l'elevatio" (la glorification, ou reconnaissance de sainteté), sa tombe fut ouverte et ses reliques répandues en divers lieu - dont Veurne, Ieper, Brugge et Oudenaarde (dont elle est la sainte patronne), lesquels lieux devinrent à leur tour centres de sa vénération.
Par ses saintes prières, Seigneur Jésus, aie pitié de nous et sauve nous.


Tropaire de sainte Walburge
Ô Dieu, Qui parmi les innombrables dons de Ta grâce * accompli Tes miracles même à travers la faiblesse d'une femme : * accorde-nous miséricordieusement, nous qui ne sommes pas seulement illuminés par l'exemple de chasteté de Ta bienheureuse vierge Walburge, * mais nous réjouissons aussi par la gloire de ses miracles, * qu'elle puisse être celle qui intercède pour nous auprès de Ton Trône * afin que nous soyons sauvés et entrions dans Ton Royaume pour les siècles sans fin.


"Tous les hôtes qui se présentent ont à être acceuillis comme le Christ, car Lui-même dira: J'étais un étranger, et vous M'avez acceuilli. .. Il faudrait faire preuve de toute humilité en s'adressant à un hôte à son arrivée ou départ. En inclinant la tête, ou par une complète prostration du corps, Christ sera adoré, parce qu'Il est en effet acceuillit en eux."
Règle de Saint Benoît 53 1-2, 6-7

24 février 2014

On ne trompe pas un véritable ami

Un ami, c'est quelqu'un qui sait voir la vérité et la souffrance en vous quand bien même vous arrivez à le cacher à n'importe qui d'autre.

23 février 2014

Notre Ange gardien

J'ai la sensation que mon Ange gardien ressemble souvent à ça...

Si vous croyez connaître le coeur de l'homme.. (saint Nicolas Velimirovic)

RÉFLEXION - Ils se trompent eux-mêmes, ceux qui disent avec assurance qu'ils connaissent suffisamment les hommes et qu'ils ne risquent pas de se faire tromper. Qui peut savoir quel genre d'esprit se trouve en l'homme, si ce n'est Dieu, Qui connaît les secrets des coeurs? Même les grands saints se sont trompés concernant des gens. Par exemple : longtemps durant, saint Basile considéra un certain hérétique hypocrite comme un saint homme, et il le défendit face à de nombreux opposants, jusqu'à ce que pour finir, ayant découvert la fausseté de l'hérétique, Basile fut amèrement déçu.
Saint Grégoire le Théologien avait baptisé un certain philosophe, Maxime, et l'aimait beaucoup, de sorte qu'il lui proposa de le loger et de partager sa table. Cependant, ce Maxime était aussi dangereux et fiable qu'un serpent. Après un certain temps, par des intrigues et des complots, Maxime parvint à se faire reconnaître comme patriarche par une partie des gens de Constantinople, à la place de saint Grégoire. Lorsque cette tentation, après une grande confusion, fut éloignée, certains reprochèrent à Grégoire d'avoir gardé son plus grand ennemi avec lui. Le saint répondit : "Nous ne sommes pas à blâmer si nous ne parvenons pas à discerner le mal en autrui. Dieu seul connait les secrets intérieurs de l'homme. Et il nous est commandé par la loi (divine) d'ouvrir nos coeurs, avec un amour paternel, à tous ceux qui viennent à nous."
Un homme bienveillant ne sait pas facilement comprendre la méchanceté d'un homme malveillant.
Prologue d'Ochrid, 25 janvier
Saint Nicolas Velimirovitch

Le dimanche matin est si facile à vivre

Je crois que celui qui a écrit la phrase "facile comme un dimanche matin" n'a de toute évidence jamais dû avoir un enfant prêt pour partir à l'église.