"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 avril 2014

Confession dans le repentir (saint Athanase)

De même que l'homme est illuminé par le Saint Esprit lorsqu'il est baptisé par le prêtre, ainsi celui qui confesse ses péchés avec un coeur repentant obtient la rémission par le prêtre.
Saint Athanase le grand



"Just as a man is enlightened by the Holy Spirit when he is baptized by a priest, so he who confesses his sins with a repentant heart obtains remission from the priest."
St. Athanasius

Saint Étienne parle à saint Lazare (C. S. Lewis)

Clive S. Lewis a composé un poème incitant à la réflexion, qui imagine saint Étienne le Premier Martyr s'adressant à Lazare "moi je n'avais qu'à mourir, toi tu avais à revenir, alors que tu reposais déjà dans la mort"

Étienne à Lazare
Par C. S. Lewis

Mais j'étais le premier martyr qui
N'avait rien de moins qu'à renoncer à la vie, alors que toi,
Déjà libéré dans la mort,
Tes hardes enlevées, tes chaînes tombées,
Tu avais rendu ce que tous les autres hommes
Gardent irrévocablement. Et lorsque
Ton navire malmené se trouve à l'ancre
Apparemment à l'abri dans la sombre baie
Aucune lame de fond, docilement
Ne le rejete une seconde fois à la mer,
Est-ce parce qu'elle sait que ta mort (car en vain
tu étais mort une fois déjà) devra se répéter?

11 avril 2014

C'est la guerre, armez vos enfants! (p. Tryphon, EORHF)



De tout mon coeur, je crois que c'est un appel de Dieu qui m'a amené à étendre mon pastorat aux campus des collèges et universités, et à écrire un "blog" alimenté au quotidien, à enregistrer du lundi au vendredi des émissions diffusées hors ligne ("podcast") sur Ancien Faith Radio, et à poster mes articles de blogs sur 2 pages Facebook.

Tout cela pour essayer d'exposer à notre jeunesse les enseignements de l'Église, et leur offrir des faits établis à propos du Christianisme traditionnel, leur permettant de voir que la Foi n'est pas simplement l'expression d'un héritage ethnique de leurs parents, ou la préservation d'une tradition familiale pluri-générationnelle. Si notre jeunesse ne connaît rien de la foi, et n'est pas aidée à faire sienne cette foi, à l'internaliser dans son coeur, comment pourrions-nous espérer briser le cycle de départ de l'Église qui est en cours dans tout le pays? Si nous insistons pour rester distants par notre attitude d eprêtre, comment les jeunes se sentiront-ils libres de venir à nous avec leurs doutes, et comment renverserons-nous la courbe de l'exode massif des jeunes loin des églises?

Comment ces merveilleux jeunes gens pourront affronter le sécularisme, l'humanisme et l'athéisme qui sont déversés dans leurs jeunes esprits, si nous ne les armons pas avec une foi qui sait tenir tête aux défis que les professeurs et des condiscipes lancent pour détruire "les croyances provinciales et ethniques enseignées par des parents arrièrés, des grands-parents analphabètes, et un clergé qui ne s'intéresse qu'à lui-même?"

Nous sommes en guerre! Si nous n'armons pas nos enfants avec des armes spirituelles, ils seront gagnés par l'ennemi, et nous n'aurons qu'à nous en prendre à nous-mêmes. Si toute notre foi n'est pour eux qu'une religion arriérée qu'ils ne comprennent pas, et si ils ne ressentent pas l'amour du Christ dans le coeur de leurs parents, prêtres et évêques, alors ils partiront vers les pâturages plus verdoyants d'une société qui ne veut plus de religion pompeuse, d'hypocrisie et de scandale. Si les jeunes ne se sentent pas aimés et respectés par leurs évêques et leurs prêtres, ils se tourneront contre tout ce pour quoi nous sommes, et nous ne les verrons qu'à nos fêtes d'églises ethniques, et occasionnellement aux funérailles.

Si ces jeunes ne sont pas éduqués dans la vraie foi du Christ, et aidés à la faire leur par notre exemple de sainteté de vie, et par notre amour envers eux, ils n'auront pas reçu l'armure et les munitions pour tenir bon face à l'athéisme de notre époque, et ils seront perdus.

Dans l'amour du Christ,
higoumène Tryphon




Nombre de réfugiés Syriens ont des sentiments mitigés en célébrant Noël alors que la guerre fait encore rage dans leur pays d'origine. Ci-dessus, des enfants Syriens de la ville de Maaloula participent à la Liturgie dans une église à Damas. [Louai Beshara/AFP]
src

10 avril 2014

Dire la vérité finit toujours par payer (Prov 23 / P. John)

Lectures du jour: Gen 46,1-7 & Prov 23,15-24,5

"Acquiers la vérité, ne la vends pas." (Proverbes 23,23)

Un jour, un roi monta à bord d'une galère pour descendre le fleuve et visiter une autre partie de son royaume. Descendant dans les calles, il passa au milieu d'une myriade de prisonniers qui étaient enchaînés à des bancs et condamnés à ramer comme punition pour leurs crimes. Tout en parcourant le pont inférieur, le roi demandait à chacun d'entre eux quelle était son délit. Cependant, l'un après l'autre, ils proclamèrent leur innocence, accusant quelqu'un d'autre, ou accusant le juge de s'être fait corrompre. Pourtant, une jeune homme, une fois questionné, répondit "Votre majesté, je mérite d'être ici. J'ai volé de l'argent, et personne d'autre que moi ne doit en être blâmé. Je suis coupable."

Entendant la confession de culpabilité du jeune homme, le roi l'attrapa aussitôt par le col du vêtement et cria "Espèce de fripouille! Que fais-tu ici au milieu de tous ces innocents? Quitte donc leur compagnie!" Et le roi fit libérer le jeune homme et le laissa débarquer, alors que le restant demeura enchaîné à ramer.

Moralité de l'histoire : ça finit toujours par payer, que de dire la vérité.

P. John






Today's Scripture Readings:
Genesis 46:1-7 & Proverbs 23:15-24:5

"Buy truth, and do not sell it." (Proverbs 23:23)

A certain king boarded a galley ship to go up river and visit another part of his realm. Going below deck he passed through a myriad of prisoners who were chained to benches and forced to row the ship as punishment for their crimes. As the king walked among them, he asked each man what his offense was. One by one, however, they each proclaimed their innocence, laid the blame on someone else, or accused the judge of yielding to bribery. Yet one young fellow, when he was asked, spoke out, "Your highness, I deserve to be here. I stole some money and no one is to blame but me. I am guilty."

Upon hearing the young man's admission of guilt the king immediately seized him by the scruff of the neck and shouted, "You scoundrel! What are you doing here amongst all these innocent men? Get out of their company at once!" At this the king had the young man freed and set ashore, while the rest were left to tug on their oars.

The moral of the story: It always pays to be truthful.

Fr. John

La Vie dans la mort, le Mystère du Christ (p. John Behr)

Le Christ prenant sur Lui-même le rôle de serviteur, montant volontairement à la Passion, ne diminue en rien notre perception de ce que nous aurions autrement pu considérer Sa divinité, mais manifeste en réalité Sa véritable divinité. La puissance transcendante de Dieu est manifestée en ce monde dans la chair, la ténèbre et la mort, comme un serviteur. Mais cette manifestation de divine puissance, dans la faiblesse, est simultanément une transformation : le Christ, sous la forme d'un serviteur, nous montre l'image de Dieu; ténèbres et mort deviennent lumière et vie; et la chair assumée par le Verbe, devient chair du Verbe - et devient Verbe.. La Passion reste le comme le lieu pour contempler la puissance transformante de Dieu, le "Dieu révélé par la Croix."
P. John Behr "Le Mystère du Christ : La Vie dans la mort"



"Christ’s taking upon himself the role of a servant, voluntarily going to the Passion, does not diminish our perception of what we might otherwise have considered his divinity, but actually manifests his true divinity. The transcendent power of God is manifest in this world in flesh, in darkness and in death, as a servant. But this manifestation of divine power, in weakness, is simultaneously a transformation: Christ, in the form of a servant, shows us the image of God; darkness and death become light and life; and the flesh assumed by the Word, becomes flesh of the Word–and becomes Word…The Passion remains as the locus for contemplating the transforming power of God, the ‘God revealed through the Cross.'"
Fr. John Behr "The Mystery of Christ: Life in Death"

09 avril 2014

Le silence est vraiment de l'or! (Prov 21 / P. John)

Lectures du jour : Gen 43,26-31; 45,1-16 & Prov 21,23-22,4

"A garder sa bouche et sa langue, on se garde soi-même de l’angoisse." (Proverbes 21:23)

Si nous sommes très honnêtes envers nous-mêmes, la plupart des problèmes et contrariétés de la vie surgissent d'abord parce que nous nous étions laissés aller à parler au lieu d'écouter. C'est pourquoi l'Église insiste sur le silence pendant la période du Grand Carême, à la fois pour nous aider à nous recentrer sur Dieu et pour nous garder hors des ennuis. Comme le dit un vieux dicton, un poisson ne sait pas être attrapé tant qu'il n'ouvre pas la bouche.
P. John





Today's Scripture Readings:
Genesis 43:26-31; 45:1-16 & Proverbs 21:23-22:4

"He who keeps his mouth and his tongue keeps himself out of trouble." (Proverbs 21:23)

If we are brutally honest, most of life's problems and predicaments arise primarily because we end up talking when we should be listening. This is why the Church stresses silence during the Lenten season, both helping to focus our attention on God and keeping us out of trouble. As the old saying goes, a fish can't get caught unless he opens his mouth!

Fr. John

Un déluge sur notre péché, en nous plongeant dans la grâce du Carême (saint Maxime de Turin)

Nous lisons dans l'Ancien Testament qu'aux temps de Noé, alors que toute l'humanité s'était soumise au péché, les écluses célestes s'ouvrirent et la pluie tomba 40 jours durant.. C'était un symbole. Il était moins question d'un déluge que d'un baptême. Car c'était en effet un baptême qui emportait au loin les méfaits des pécheurs, et épargnait la droiture de Noé. Et ainsi de même de nos jours, comme en ces temps-là, notre Seigneur nous a donné le Carême afin que les cieux puissent s'ouvrir le même nombre de jours pour nous innonder des flots de la divine miséricorde. Une fois lavés dans les salutaires eaux baptismales, ce Sacrement nous illumine, et comme auparavant, ses eaux emportent le mal de nos péchés, et confirme la droiture de nos vertus.

La situation actuelle est la même qu'aux temps de Noé. Le baptême est déluge pour les pécheurs et consécration pour les fidèles. Dans le baptême, le Seigneur sauve la justice et détruit l'injustice. Nous pouvons voir tout cela se suivre en un seul et même homme : avant d'être purifié par le commandement spirituel, l'apôtre Paul était un persécuteur et un blasphémateur (1 Tim 1,13). Mais une fois baigné dans la céleste pluie du baptême, le blasphémateur mourut, le persécuteur décéda, Saul défuncta. Alors l'apôtre, l'homme juste, Paul, vint à la vie.. Quiconque vit le grand Carême  d'une manière pieuse et observe les Commandements du Seigneur verra le péché mourir en lui et la grâce y donner la vie.. De telles personnes meurent comme pécheur et vivent comme justes.
Saint Maxime, évêque de Turin (+ 420), sermon du Carême, CC sermon 50, PL57 585

08 avril 2014

Jeûne, aumône, etc, ne sont que des moyens (saint Jean Cassien)

Lectures du jour : Gen 31,3-16 & Prov 21,3-21

Les jeûnes et les veilles, l'étude des saintes Écritures, le renoncement aux biens et à tout ce qui est de ce monde ne sont pas en eux-mêmes la perfection, comme nous l'avons exposé, mais ils en sont les instruments. Car la perfection de saurait s'y trouver, elle est au contraire acquise par eux. Dès lors, il est vain de se vanter de jeûne, de vigiles, de pauvreté, et de lecture de l'Écriture, lorsque nous ne sommes pas parvenus à l'amour de Dieu et de notre prochain. Quiconque est parvenu à l'amour a Dieu en lui, et son intellect est toujours avec Dieu.
Saint Jean Cassien





Today's Scripture Readings:
Genesis 31:3-16 & Proverbs 21:3-21

"Fasts and vigils, the study of Scripture, renouncing possessions and everything worldly are not in themselves perfection, as we have said; they are its tools. For perfection is not to be found in them; it is acquired through them. It is useless, therefore, to boast of fasting, vigils, poverty, and reading of Scripture when we have not achieved the love of God and our fellow men. Whoever has achieved love has God within himself and his intellect is always with God."
St. John Cassian

Comment recevoir la Grâce céleste (hiéromartyr Daniel Sysoyev)

L'Écriture sainte n'est rien d'autre qu'une instruction sur la façon de recevoir la Grâce céleste. Mais si nous nous contentons de lire des instructions et que nous n'essayons pas, en quelque sorte, de rassembler ça en un livre ou utiliser un programme informatique, la série d'instructions restera non-maîtrisée et sera bien vite oubliée. Et vice-versa, ceux qui participent à la Divine Liturgie domiciale et ensuite lisent l'Écriture à la maison, en comprendront la signification, ce qu'autrement ils n'auraient jamais compris.
P. Daniel Sysoyev, martyr russe du 21ème siècle



The Scripture is nothing other than instruction on how to receive Heavenly Grace. But if we simply read a set of instructions and do not try to, let us say, put a bookcase together or use a computer program, the set of instructions will remain unmastered and will be soon forgotten...And vice versa, those who attend the Sunday Divine Liturgy and then read the Scripture at home will comprehend meaning in it that they would never have comprehended otherwise"

Priest-Martyr Daniel Sysoyev, 21st Century Russian martyr)

07 avril 2014

Si votre esprit vagabonde souvent (p. Païssions)

Nous ne devons pas gaspiller sans but le fruit, le coeur profond de notre capacité, et laisser les épluchures pour Dieu. Les nombreux soucis de la vie sappent le fond de notre coeur et ne laisse rien pour le Christ. Si vous remarquez que votre esprit vagabonde constamment vers divers rivage loin de ce que vous devez faire, alors vous devez réaliser que vous n'allez vraiment pas bien, spirituellement parlant, et cela devrait vous alarmer, parce que vous vous êtes éloigné de Dieu. Vous devez réaliser que vous êtes plus proche des biens matériels que vous ne l'êtes de Dieu, plus proche de la Création que du Créateur.
saint Païssios l'Athonite



We must not waste aimlessly the fruit, the inner core of our power and then leave the shells for God. The many cares of life sap the marrow of our heart and leave nothing for Christ. If you notice that your mind constantly wanders off to various chores that you have to do, you must realize that you are not doing well spiritually, and this should alarm you because you have distanced yourself from God. You must realize that you are closer to material things than you are to God, closer to creation than to the Creator.
Elder Paisios

06 avril 2014

Une prière avant la Communion, par saint Jean Damascène

Je me tiens devant les portes de Ton Temple et les pensées mauvaises ne me quittent pas. Mais Toi, Christ notre Dieu, qui as justifié le publicain, qui as eu pitié de la Cananéenne et qui as ouvert au larron les portes du Paradis, ouvre-moi les entrailles de Ton amour pour les hommes et accueille-moi, moi qui m’approche de Toi et qui Te touche, comme Tu l’as fait pour la courtisane et pour l’hémorroïsse; celle-ci, en effet, reçut aisément la guérison en touchant la frange de Ton manteau; celle-là, ayant embrassé Tes pieds immaculés, obtint la rémission de ses péchés. Et moi, pitoyable, qui ose recevoir Ton Corps tout entier, puissé-je ne pas être consumé! Comme elles, reçois-moi, illumine les facultés de mon âme et consume l’acte d’accusation de mes péchés, par les prières de celle qui sans semence T’a mis au monde et de toutes les puissances célestes. Car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen.
(9ème prière avant la Communion)



I stand before the gates of thy Temple, and yet I refrain not from my evil thoughts. But do thou, O Christ my God, who didst justify the publican, and hadst mercy on the Canaanite woman, and opened the gates of Paradise to the thief; open unto me the compassion of thy love toward mankind, and receive me as I approach and touch thee, like the sinful woman and the woman with the issue of blood; for the one, by embracing thy feet received the forgiveness of her sins, and the other by but touching the hem of thy garment was healed. And I, most sinful, dare to partake of thy whole Body. Let me not be consumed but receive me as thou didst receive them, and enlighten the perceptions of my soul, consuming the accusations of my sins; through the intercessions of Her that without stain gave Thee birth, and of the heavenly Powers; for thou art blessed unto ages of ages. Amen.
in : "Little Red Prayerbook", "Another Prayer of St. John of Damascus"