"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 janvier 2015

A quoi correspondent les "8 tons" dans le chant liturgique? (p. John)

Q: le calendrier liturgique de l'Église répertorie une série de "tons" pour chaque semaine de l'année. De quoi s'agit-il?

R: L'Église Orthodoxe utilise 8 harmonies musicales ou "tons" qui sont utilisés à tour de rôle sur 8 semaines, puis répétés sur base régulière. Ces 8 tons, aussi appelés Octoèque en grec, ont existé depuis l'époque de l'Église antique, et provenaient même fort probablement de Jérusalem ou d'Antioche. Leurs racines pourraient prédater le Christianisme, existant à quelque degré comme un témoignage des anciens styles de chant juif.

Au 8ème siècle, saint Jean Damascène a organisé systématiquement ces harmonies en un Livre des Huit Tons (Octoechos). Chaque ton a sa propre série de mélodies, qui offre aux hymnographes une dimension à la fois de structure et de diversité afin de composer et / ou écrire des hymnes.

P. John

ndt : lorsque l'Occident était Orthodoxe, lui aussi disposait d'un système à 8 tons + le ton "peregrinus" pour certaines occasions.





Q: The church's liturgical calendar lists a series of "tones" for each week of the year. What are these?

A: The Orthodox Church uses eight musical scores or "tones" which are sung in graduating order over the course of eight weeks and then
repeated on a regular basis after that. These eight tones, known as the Octoechos in Greek, have existed since the time of the Early Church and most probably originated in Jerusalem or Antioch. Their roots may even predate Christianity, existing to some degree as a testament to ancient Jewish chanting styles.

In the 8th century, Saint John of Damascus systematically organized
these scores into a Book of Eight Tones (Octoechos). Each tone has its own unique set of melodic formulas, which provide hymnographers a dimension of both structure and diversity as they compose and/or write hymns.

Fr. John

Aucun commentaire: