"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 janvier 2015

Glorification de saint Païssios l'Athonite - hymnes + annonce du patriarcat de Constantinople (13.01.15 - Παΐσιος ο Αγιορείτης)


Saint Arsène de Capadoce et son disciple saint Païssios l'Athonite


Annonce du Patriarcat de Constantinople

Sous la présidence de sa sainteté, le saint et sacré Synode s'est rassemblé en session régulière ce jour, mardi 13 janvier 2015, pour l'examen des points qui étaient à l'ordre du jour.

Au cours de ceci, le saint et sacré Synode a
a) accepté à l'unanimité la proposition du Comité Canonique d'ajouter à la Liste des Saints de l'Église Orthodoxe le moine Païssios l'Athonite, et
b) sur proposition de sa sainteté le patriarche Bartholomeos, par vote canonique, le révérend archimandrite Irenaos Avramides a été choisi à l'unanimité pour servir à Paris comme évêque suffrageant avec son éminence le métropolite Emmanuel de France, sous le titre de l'autrefois brillant diocèse de Reggio.

Au patriarcat, le 13 janvier 2015



original en grec : ΑΠΟΚΛΕΙΣΤΙΚΟ: Έγινε η Αγιοκατάταξη του Γέροντος Παϊσίου
Συνῆλθεν, ὑπό τήν προεδρίαν τῆς Α. Θ. Παναγιότητος, ἡ Ἁγία καί Ἱερά Σύνοδος εἰς τήν τακτικήν συνεδρίαν αὐτῆς σήμερον, Tρίτην, 13ην Ἰανουαρίου 2015, πρός ἐξέτασιν τῶν ἐν τῇ ἡμερησίᾳ διατάξει ἀναγεγραμμένων θεμάτων. Κατ᾿ αὐτήν, ἡ Ἁγία καί Ἱερά Σύνοδος: α) ὁμοφώνως ἀποδεχθεῖσα εἰσήγησιν τῆς Κανονικῆς Ἐπιτροπῆς ἀνέγραψεν εἰς τό Ἁγιολόγιον τῆς Ὀρθοδόξου Ἐκκλησίας τόν μοναχόν Παΐσιον Ἁγιορείτην καί β) προτάσει τῆς Α. Θ. Παναγιότητος, τοῦ Οἰκουμενικοῦ Πατριάρχου κ. κ. Βαρθολομαίου, διά ψήφων κανονικῶν ἐξελέξατο παμψηφεί τόν Πανοσιολ. Ἀρχιμανδρίτην κ. Εἰρηναῖον Ἀβραμίδην, διακονοῦντα ἐν Παρισίοις, Βοηθόν Ἐπίσκοπον παρά τῷ Σεβασμιωτάτῳ Μητροπολίτῃ Γαλλίας κυρίῳ Ἐμμανουήλ, ὑπό τόν τίτλον τῆς πάλαι ποτέ διαλαμψάσης Ἐπισκοπῆς Ρηγίου. Ἐν τοῖς Πατριαρχείοις, τῇ 13ῃ Ἰανουαρίου 2015
source http://www.romfea.gr/epikairotita/29503-2015-01-13-11-34-59

Apolytikion de saint Païssios l'Athonite, ton 1
Enfant de Farasa, et ornement de l'Athos,
imitateur des saints anciens, leur égal en honneur,
Ô fidèles, honorons Païssios,
ce vase d'élection de la Grâce,
qui se hâte vers ceux qui s'exclament:
Gloire à Celui Qui t'a donné la force,
Gloire à Celui Qui t'a couronné,
Gloire à Celui Qui par toi opère les guérisons pour tous.

 
Kondakion, plagal du 4ème ton
Ce fameux ascète de la sainte Montagne,
et luminaire de l'Église nouvellement enflammé,
louons-le de tout notre coeur par des hymnes,
car il guide les fidèles vers une vie parfaite,
les comblant de rivières de dons,
dès lors nous nous exclamons : réjouis-toi, ô père Païssios!

 
Synaxaire
En ce jour (12 juillet), mémoire de notre vénérable père saint Païssios le Nouveau, de la sainte Montagne, qui reposa en paix en l'an 1994.

Versets
Païssios, l'arbre fruitier du Mont Athos,
Tu t'es montré porteur d'une abondante récolte, ô très vénérable.
Le 12ème de ce mois, Païssios reposa.


 
Megalynaire
Que celui qui communie se réjouisse avec le vénérable, la fierté de l'Athos, l'ornement des moines. Réjouis-toi, docteur de l'Église, ô Païssios à l'esprit de piété, toi notre fierté.

 
Note: Ceci sont des extraits de l'Office composé en grec par le métropolite Joël d'Edessa. Il existe plusieurs autres Offices & hymnes. Le patriarcat doit encore se prononcer sur l'officiel













Office complet en grec :
http://www.imepa.gr/uploads/1/1/6/2/11622865/akolouthiakaiparaklisisosioupaisiouagioreitoy16.7.14.pdf
Très bel article (en anglais)
http://full-of-grace-and-truth.blogspot.be/2014/07/elder-paisios-of-holy-mountain-1994.html


Et le "wiki":
http://orthodoxwiki.org/Paisios_%28Eznepidis%29





Sa tombe au monastère à Souroti, près de Thessaloniki. Toujours fleurie, toujours visitée par des foules de pèlerins.





Pendant son service militaire, le soldat télégraphiste Arsenios Eznepidis, futur saint Païssios l'Athonite

1 commentaire:

Anonyme a dit…

une chapelle vient de lui être dédiée à Patras. Ca commence fort et vite! Deo gratias!
http://www.pravoslavie.ru/english/76569.htm