"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 février 2015

La souffrance (staretz Seraphim de Bulgarie)

"La question de la souffrance est une des plus sensibles questions. Nombreux se demandent : pourquoi Dieu nous a-t'Il créés pour souffrir en ce monde, de maladies, d'afflictions, de calamités, de troubles et de malheurs?.. Dans leur désespoir, certains en vont même jusqu'à dire qu'il n'y a pas d'autre enfer au delà de la tombe, car l'enfer est ici, sur terre.
Dans de tels cas, la souffrance n'a aucune signification en elle-même qui pourrait l'adoucir, la rendant deux fois plus pénible à endurer.
En sa nature, la souffrance n'est rien d'autre que l'éloignement de Dieu. Avec Dieu, même en enfer tout irait bien."
Archimandrite Seraphim Aleksiev de Bulgarie (1912-1993)
http://www.amazon.fr/The-Meaning-Suffering-Strife-Reconciliation/dp/0938635867

Aucun commentaire: