"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 février 2015

Offenser son frère, c'est offenser le Christ qui est en lui (saint Dorotheos de Gaza)

Dosithée sert bien les malades à l'infirmerie. Pourtant il n'est pas toujours patient avec eux. Quelquefois il leur parle avec mauvaise humeur. Ensuite il pleure, il quitte tout et va dans le cellier. Les autres frères de l'infirmerie veulent lui donner du courage et ils viennent le voir. Mais Dosithée est toujours triste.

Alors les frères disent à l'abba Dorothée : "Soyez bon, venez voir Dosithée. Il pleure et nous ne savons pas pourquoi". Dorothée entre dans le cellier. Il voit le frère assis par terre en train de pleurer. Dorothée lui dit : "Qu'est-ce qu'il y a Dosithée, tu pleures ? Qu'est-ce que tu as ? Pourquoi est-ce que tu pleures ? "Dosithée répond : "Père, pardonnez-moi. J'étais en colère et j'ai mal parlé à mon frère". "Quoi, Dosithée, tu te fâches ! Tu n'as pas honte de te mettre en colère et de mal parler à ton frère ! Il est le Christ et c'est le Christ que tu blesses. Tu ne sais donc pas cela ? " Dosithée baisse la tête et ne dit rien. Dorothée voit qu'il a assez pleuré. Alors il lui dit : "Que Dieu te pardonne ! Lève-toi ! A partir de maintenant, recommençons tout ! Faisons bien attention et Dieu nous aidera ! " Dès que Dosithée entend ces paroles, il se lève tout de suite et il court tout joyeux servir les malades. Oui, Dieu lui a pardonné, il en est sûr !
Saint Dorotheos de Gaza, Vie de Dosithée, 6
Sources Chrétiennes n°92, page 131 (dans mon édition de 1963)