"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 février 2015

Pardon des péchés par le clergé: est-ce "biblique"? (p. John)

Q: Où trouve-t'on dans la Bible la justification pour que le clergé puisse pardonner les péchés du peuple?

R: Bien qu'il soit exact que nul ne saurait pardonner les péchés sinon Dieu seul, notre Seigneur a accordé à cette possibilité - en Son Nom - aux Apôtres, et par eux, à ceux que les Apôtres ont ordonnés, à qui ils ont imposé les mains.

Dans l'Évangile de saint Jean, lorsque les Apôtres se sont réunis après la Résurrection, Jésus apparu soudainement parmi eux et leur dit : "Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jn 20,23)

Par la vertu de son ordination, chaque prêtre Chrétien Orthodoxe devient membre de la succession apostolique, par l'imposition des mains reçues. C'est-à-dire, Jésus a ordonné les Apôtres, les Apôtres ont ordonné d'autres, et ces autres en ont ordonnés d'autres à leur tour, et ainsi de suite tout au long des générations de l'histoire humaine jusqu'à notre époque. Dès lors, chaque prêtre Chrétien Orthodoxe peut "tracer" son ordination à travers une chaîne ininterrompue, laquelle remonte directement jusqu'aux Apôtres, et dès lors - jusqu'au Christ Lui-même. Telle est la justification pour le clergé lui permettant de pardonner les péchés dans le cadre du Sacrement de Confession.

P. John






Q: Where in the Bible does one find justification for the clergy to forgive the sins of people?

A: Although it is true that no one can forgive sins but God alone, our Lord bestowed this ability – through His Name – upon the Apostles, and in turn, those to whom the Apostles ordained and laid hands on.

In St. John's gospel, when the Apostles were gathered together after the Resurrection, Jesus suddenly appeared to them and said: "Peace be unto you. Receive the Holy Spirit. If you forgive the sins of any, they are forgiven; if you retain the sins of any, they are retained." (John 20:23)

Each Orthodox priest, by virtue of his ordination, becomes a member of the apostolic succession through the laying on of hands. That is to say, Jesus ordained the apostles, the apostles ordained others, and those others ordained still others and so on down through the generations of human history to modern times. Therefore each Orthodox priest traces his ordination back through an unbroken chain which leads directly to the apostles, and thus – to Christ Himself. This is the justification for the clergy to forgive sins within the Sacrament of Confession.

Fr. John

Aucun commentaire: