"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 février 2015

Qu'est donc l'ivraie de la parabole? (P. John)


Q: Dans la parabole de Jésus à propos du "bon grain et de l'ivraie" - qu'est donc l'ivraie?


R: Pour faire simple, l'ivraie ce sont toutes les mauvaises herbes qui poussent dans un champs ensemencé, et que Jésus utilise pour montrer à quel point il est facile pour le mal de coexister avec le bien.

Le terme grec utilisé pour décrire ces mauvaises herbes est "zizania", qui correspond donc à l'ivraie (Lolium Temulentum) - une sorte de froment dégénéré, véritable mauvaise herbe. Cependant pour l'oeil inattentif, cela ressemble au froment, en particulier lorsque c'est dans son premier stade de croissance. Par la suite, lorsque froment et ivraie arrivent à maturité, les différences sont visibles - et on est surpris de les voir et on se demande d'où viennent ces mauvaises herbes!

Une des particularités de l'ivraie, c'est qu'elle est souvent sujete à un parasite qui la rend empoisonnée à la fois pour les animaux et les humains. Dès lors, pour la société agraire de l'époque, cette parabole avait probablement un bien plus grand impact qu'elle n'en a sur nous aujourdh'ui. Mais elle reste un rappel constant pour nous de veiller à notre bonne croissance et prendre garde en compagnie de qui nous le faisons.

P. John






Q: In Jesus' parable about the "Wheat and the Tares," what are tares?

A: Simply put, tares are unwanted weeds amongst a crop of wheat that Jesus uses to illustrate just how easily evil can exist alongside good.

The actual Greek word used to describe tares is zizania which probably refers to darnel seeds – a type of degenerate wheat that is basically a weed. To the untrained eye, however, it actually does resemble wheat, especially in its early stages of growth. Later on, as the wheat and tares come to maturity, the differences are quite apparent – causing one to all of a sudden wonder where these weeds came from!

One peculiarity of darnel seed is that it is frequently subject to a parasite fungus that renders it poisonous to both animals and man. Therefore, this parable, as understood by the agricultural society of the day, perhaps had far greater impact than it might upon us. Nonetheless, it stands as a continuous reminder for us to grow in a good place and watch the company we keep.

Fr. John

Aucun commentaire: