"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 avril 2015


Il eut en effet été heureux pour l'homme de ne pas chuter loin de Dieu Qui l'a créé. Cependant, il sera encore plus heureux à persévérer dans le Dieu Qui l'a re-créé. C'était un très grand honneur que le Christ aie prit cette forme; et pourtant, l'homme gagnerait à avoir la Nature qui est celle du Christ. Car cette Nature nous a attiré à Lui-même (qui condescend à toute mesure de bonté, cependant sans jamais quitter l'impassibilité), elle ne perdra jamais ce qui en nous Lui appartient, ni ce qui est de nous en Lui, qui a voulu ainsi qu'il y ai une Personne de divinité et d'humanité en Lui-même, afin que dans cet agencement en Lui qui apporte à la fois l'infirmité et la puissance, Son Corps ne deviendrait pas impassible à cause de Sa divinité, ni bien sûr Sa divinité souffrir à cause de Son Corps.

Saint Léon le Grand, discours sur la Résurrection du Sauveur





Happy indeed would man be had he not fallen from what God made him; yet happier should he persevere in what God has re-made him. It was a great honor that Christ should take this form; yet more that man should have the nature that is in Christ. For that Nature has taken us to Itself (which condescends to whatever measure of kindness It wills, yet not to the point of change) which would neither lose what was His in ours, nor what was ours in His; which so made One Person of divinity and humanity in Himself, that in the ordering within Him of both infirmity and power His Body did not become impassible because of His divinity, nor could His divinity come to suffer through His Body."
St. Leo the Great, "On the Resurrection of the Lord"

Aucun commentaire: