"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 avril 2015

Qu'est-ce que le "Grand Schème" dans le monachisme chrétien orthodoxe? (p. John)

Q: Qu'est-ce que le "Grand Schème"?

R: Dans la vie monastique, il y a divers degrés ou niveaux d'engagement. Lorsque quelqu'un décide d'entrer dans la vie monastique, il entre au monastère comme novice ou "posloushnik", "celui qui écoute", en russe. Après une série de périodes déterminées, le novice reçoit la permission de porter la soutane, afin de mieux s'intégrer à la fraternité monastique. Lorsqu'il a accompli diverses obédiences et directives, il peut alors être tonsuré comme moine "riasophore", c'est à dire qui porte un "riasa" par dessus sa soutane.

L'étape suivante, c'est d'être tonsuré dans le "petit schème", qui est l'entrée dans le monachisme à proprement parler, où le moine ou la moniale renonce au monde pour l'amour du Christ. La plupart des moines et moniales restent à ce niveau toute leur vie.
Cependant, ceux d'entre les moines et moniales qui montrent un plus grand zèle et une détermination à mortifier leur chair par la prière et le jeûne et le désir de mener une vie sur terre comme si ils étaient déjà morts, peuvent être élevés au rang du Grand Schème.
Ceux qui sont tonsurés dans ce rang supérieur du monachisme portent un vêtement distinctif appelé Analavos (c'est-à-dire "prendre sur soi", en grec), qui est orné des instruments de la Passion du Christ, et servent de rappel permanent qu'ils doivent "porter leur croix tous les jours" (Lc 9,23) et qu'ils sont ainsi "crucifiés avec le Christ" (Gal 2,20).

P. John




Q: What is a Great Schema?

A: Within monasticism there are various degrees or levels of commitment. When one decides to pursue a monastic career, they enter the monastery simply as a Seeker or Posloushnik, meaning “listener” in Russian. After a set or designated period, the seeker is given permission to wear a cassock, so as to fit in more with the brotherhood. When the candidate has undertaken various obediences and directives, they can then be tonsured as a Riasophor monk, meaning that they now wear a riasa over their cassock.

The next rank, being tonsured into the lesser schema, is truly the entry into monasticism proper, where the monk of nun truly renounces the world for the sake of Christ. Most monk and nuns stay at this level. However, to those monks and nuns who show a greater zeal and a willingness to mortify their flesh through prayer and fasting and desire to live life on earth as if they were already dead, they may be elevated to the rank of Great Schema.
Those who are tonsured into this highest grade of monasticism wear a distinctive garment known as an Analavos (meaning “to take up” in Greek), which is adorned with the instruments of Christ’s Passion and serves as a constant reminder that they must “take up the cross daily” (Luke 9:23) and that he or she is “crucified with Christ” (Galatians 2:20).

Fr. John

Aucun commentaire: