"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 avril 2015

Transformer la dépression en joie (saint Porphyrios le Nouveau)

De nos jours, les gens ressentent souvent de la tristesse, du désespoir, de la léthargie, de la paresse, de l'apathie, et toutes sortes de choses d'influence satanique. Ils sont "à plat", mécontents et mélancoliques. Ils négligent leurs familles, dépensent des fortunes en psychanalistes et prennent des anti-dépresseurs. Nombre de nos saints ont transformé la dépression en joie grâce à leur amour pour le Christ. C'est-à-dire qu'ils ont pris cette puissance de l'âme que le démon voulait écraser, et l'ont donnée à Dieu, et ainsi ils l'ont transformée en joie et exultation..
Quelque chose qui peut aider une personne déprimée, c'est le travail, avoir un centre d'intérêt dans la vie. Jardiner, s'occuper de plantes, de fleurs, d'arbres, aller à la campagne, marcher au grand air - toutes ces choses arrachent la personne à l'état d'inactivité et éveillent d'autres intérêts. Cela agit comme autant de médicaments. S'occuper avec des arts, de la musique, etc, c'est très bénéfique. Cependant, ce que je place par dessus tout dans le niveau d'importance, c'est l'intérêt pour l'Église, la lecture de la Sainte Écriture, et participer aux Offices. Au fur et à mesure que vous étudiez les paroles de Dieu, vous guérissez sans même vous en rendre compte.
Saint Porphyrios le Nouveau +






Nowadays people often feel sadness, despair, lethargy, laziness, apathy, and all things satanic. They are downcast, discontent and melancholy. They disregard their families, spend vast sums on psychoanalysts and take anti-depressants. ...Many of our saints transformed depression into joy with their love for Christ. That is, they took this power of the soul which the devil wished to crush and gave it to God and they transformed it into joy and exultation. ...Something which can help a person who is depressed is work, interest in life. The garden, plants, flowers, trees, the countryside, a walk in the open air — all these things tear a person away from a state of inactivity and awake other interests. They act like medicines. To occupy oneself with the arts, with music and so on, is very beneficial. The thing that I place top of the list, however, is interest in the Church, in reading Holy Scripture and attending services. As you study the words of God you are cured without being aware of it.
+ St. Porphyrios the New +

Aucun commentaire: