"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 mai 2015

Apodosis / Cloture de la fête de Pâques à la veille de l'Ascension

Le mercredi de la 6ème semaine de Pâques, nous célébrons la Cloture de la Fête. Alors que la plupart des autres Fêtes ont leur Cloture le 8ème jour, Pâques, la Fête des Fêtes, a sa Cloture le 39ème jour. Le 40ème jour est la Fête de l'Ascension de notre Seigneur, qui marque la fin de la présence physique du Seigneur sur terre. Cependant Il ne nous a pas abandonnés. Il a promis d'être toujours avec nous, jusqu'à la fin des temps (Mt 20,28). Nous chanterons le kondakion de l'Ascension (ton 6) :  
Ayant accompli pour nous l'Economie divine
et ayant uni les habitants de la terre à ceux du ciel,
Tu T'es élevé au ciel dans la gloire, Christ Dieu,
sans Te séparer de nous, mais demeurant toujours parmi nous,
et Tu dis à ceux qui T'aiment :
'Je suis avec vous, et personne ne prévaudra contre vous.'

L'on retrouve pareille expression très forte dans le Tropaire de la Dormition : "dans ta dormition, tu n'as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu. Tu es allée vers la Vie, toi qui es mère de la Vie."

Les Offices de ce jour sont célébrés comme le jour de Pâques lui-même. Les lectures de la Sainte Écriture sont bien entendu différentes. Après le Congé de la Liturgie, on ne chante plus les hymnes pascales. La prière "Roi Céleste" n'est pas dite ni chantée jusqu'à la Pentecôte. Le Suaire (Epitaphion / Plaschanitsa) est enlevé de l'Autel et rangé en un lieu approprié. Quand bien même nous sommes un mercredi, il est autorisé de consommer poisson, vin et huile.









Leavetaking of Pascha

On Wednesday of the sixth week of Pascha, we celebrate the Leavetaking of the Feast. While most Feasts have their Leavetaking on the eighth day, Pascha, the Feast of Feasts, has its Leavetaking on the thirty-ninth day. The fortieth day is the Feast of the Lord’s Ascension, which marks the end of the Lord’s physical presence on earth. He does not abandon us, however. He has promised to be with us always, even until the end of the age (MT 20:28). As we sing in the Kontakion for Ascension, “Thou didst ascend in glory, O Christ our God, not being parted from those who love Thee, but remaining with them and crying: I am with you and no one will be against you.” There is a similar thought expressed in the Troparion for the Dormition: “In falling asleep, you did not forsake the world, O Theotokos.”

The services today are celebrated just as on the day of Pascha itself. The daily readings from Holy Scripture, of course, will differ. After the Dismissal at Liturgy, the paschal hymns are no longer sung. The prayer “O Heavenly King” is not said or sung until Pentecost.The Winding Sheet (Plaschanitsa) is taken from the altar and is put in its proper place. Even though today is a Wednesday, fish, wine, and oil are permitted.


Aucun commentaire: