"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 juillet 2015

Les coeurs purs pourront voir Dieu, mais nos esprits limités n'arriveront jamais à Le comprendre (saint Grégoire de Nysse)

La vision de Dieu est offerte à ceux qui ont purifié leur coeur. Cependant "nul n'a jamais vu Dieu." Ce sont les paroles du grand saint Jean, et elles sont confirmées par la rigoureuse pensée de saint Paul, disant que Dieu est Celui Que nul n'a vu ni ne saurait voir. Il est ce roc pure et lisse, sur lequel l'esprit peut constater qu'aucun lieu de repos assuré n'existe ou ne saurait nous élever. Selon le point de vue de Moïse, Il est inaccessible. Malgré tous les efforts, notre esprit ne saurait L'approcher.
Saint Grégoire de Nysse, Sermon sur les Béatitudes







The vision of God is offered to those who have purified their hearts. Yet, 'no man has seen God at any time.' These are the words of the great Saint John and they are confirmed by Saint Paul's lofty thought, in the words, God is 'He whom no one has seen or can see.' He is that smooth sheer rock, on which the mind can find no secure resting place to get a grip or lift ourselves up. In the view of Moses, He is inaccessible. In spire of every effort, our minds cannot approach Him.
St Gregory of Nyssa, Sermon on the Beatitudes

Aucun commentaire: